Tech

Open data

DéfinitionClassé sous :Internet , Open Data , donnée ouverte
L’open data est à la fois une pratique de publication des données numériques et une philosophie d’accès et de partage de l’information. © Suzanne Long, Flickr, CC by-sa 2.0

L'open data, que l'on traduit par « donnée ouverte », est une pratique de publication sous licence ouverte qui garantit un accès libre aux données numériques et autorise leur réutilisation sans conditions techniques, juridiques ou financières. Son intérêt est lié au big data (voir notre dossier Big data, le boom des données numérique).

Ces contenus peuvent être diffusés par des services publics, des associations ou des entreprises privées. Dans un contexte culturel, l'open data répond à une philosophie du partage du savoir avec le plus grand nombre. Dans un contexte politique, l'open data répond à une démarche de transparence et d'implication des citoyens.

Selon la définition établie par la fondation Sunlight, une donnée brute est considérée comme ouverte si elle est : complète, primaire, opportune, accessible, exploitable, non discriminatoire, non propriétaire, libre de droits, permanente, et gratuite.

La France, un des pionniers de l’open data

Le droit d'accès aux informations publiques figure dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 à l'article 15 qui stipule que « la Société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ». Si le principe d'un libre accès à l'information publique est inscrit depuis plusieurs décennies dans le droit des grandes nations occidentales (cf. loi du 17 juillet 1978 instaurant le droit d'accès à l'information publique en France), c'est bien l'émergence du numérique qui a donné un élan décisif à l'open data. Dans les années 2000, les États-Unis et le Canada ont fait figure de pionniers, et en Europe ce furent le Royaume-Uni et la France.

L'open data et les collectivités territoriales

Selon le classement Open Data Index qui recense l'état d'ouverture des données publiques dans plus de 120 pays, en 2015, l'Hexagone se classait à la dixième position avec un pourcentage d'ouverture de 63 %. En 2011 fut lancé le portail Internet www.data.gouv.fr, qui permet de consulter des données publiques ouvertes issues des services publics, des collectivités territoriales et des entités de droit privé ou public qui assurent une mission de service public. Tout citoyen a également la possibilité de produire, d'enrichir ou de compléter ces données. 

Cela vous intéressera aussi