À le voir, comme ça, rien ne laisse penser que le crocodile du Nil puisse être sensible à la musique classique. Et pourtant… © Limboko, Pixabay, CC0 Creative Commons

Planète

Les crocodiles du Nil sont sensibles à la musique classique…

ActualitéClassé sous :crocodile , crocodile du nil , Pierrelatte

Les scientifiques peuvent, parfois, sembler avoir de drôles d'idées. Mais s'ils ont fait écouter de la musique classique à des crocodiles du Nil, c'est bien dans l'espoir de percer quelques mystères de plus de l'évolution.

L'anatomie du cerveau des crocodiliens n'a plus beaucoup de secrets pour les chercheurs. Son fonctionnement, en revanche, reste sujet à questionnement. Et pour savoir ce qu'il se passe dans le cerveau de crocodiles du Nil lorsqu'ils entendent de la musique classique, une équipe internationale de chercheurs leur a fait passer une IRM.

Une grande première à laquelle il a fallu s'adapter. Ainsi les animaux « à sang froid » ont été légèrement sédatés, leur corps étant maintenu à 23 °C et immobilisé. Ils ont ensuite été soumis à des stimuli auditifs, notamment. Des sons simples, qui ont activé des zones attendues dans les cerveaux des crocodiles.

Les cinq crocodiles du Nil qui ont participé à l’étude sont, comme ceux-ci, issus de la Ferme aux crocodiles à Pierrelatte (France). © davric, Wikipedia, Domaine public

Dans le cerveau des crocodiles comme dans celui des oiseaux

La surprise est venue des images enregistrées suite à l'émission de sons plus complexes. Des œuvres de Jean-Sébastien Bach. Ceux-ci ont activé d'autres zones de leur cerveau. Des zones similaires à celles qui peuvent l'être en pareille situation chez des oiseaux ou même chez des mammifères.

Rappelons que l'on nomme sauropsides l'ensemble des oiseaux et des reptiles vivant de nos jours. Parmi eux, les crocodiles ont très peu évolué au cours de ces 200 millions d’années passées. Et ils sont les reptiles les plus proches des oiseaux, faisant le lien entre eux et les dinosaures. Ainsi, ces résultats supposent que les aspects tant structurels que fonctionnels du traitement sensoriel ont pu se former à un stade évolutif précoce et être conservés pendant l'évolution de sauropsides. Peut-être même trouvent-ils la même origine chez tous les vertébrés.

Cela vous intéressera aussi

Qu’est-ce que la théorie de l’évolution de Charles Darwin ?  Charles Darwin propose un mécanisme pour expliquer l’évolution des espèces au fil du temps : les individus qui disposent d’un avantage dans un environnement particulier le transmettent à leurs descendants. C’est la sélection naturelle.