Planète

Les dauphins et les baleines pousseraient des cris de joie

ActualitéClassé sous :baleine , océan , dauphins

-

Les baleines et les dauphins seraient capables d'émettre des sons de plaisir lorsqu'ils attrapent une proie ou éprouvent une satisfaction, démontre une étude. Il s'agit d'un nouveau comportement de communication qui s'ajoute à un panel déjà riche chez ces mammifères marins.

Des bélugas, encore appelés baleines blanches, ont été formés pour éteindre à l'aide de leur bouche un signal sonore sous-marin. S'ils émettent certains sons pour s'orienter dans les profondeurs, ce qu'on appelle l'écholocation, ils en expriment d'autres types qui correspondent à leur contentement après une action réussie. © US Navy

Des bélugas, encore appelés baleines blanches, ont été formés pour éteindre à l'aide de leur bouche un signal sonore sous-marin. S'ils émettent certains sons pour s'orienter dans les profondeurs, ce qu'on appelle l'écholocation, ils en expriment d'autres types qui correspondent à leur contentement après une action réussie. © US Navy

 

Les dauphins et les baleines pourraient émettre des cris de victoire en réponse à une récompense, rapporte une étude parue dans The Journal of Experimental Biology. Par le passé, « nous avons remarqué que chaque fois qu'un animal capturait un poisson, il exprimait [un] son pulsé particulier », déclare Sam Ridgway, auteur principal de l'article et président de la Fondation nationale des mammifères marins, à San Diego, États-Unis.

Pour former les animaux, les dresseurs recourent à un coup de sifflet ou à un avertisseur sonore pour indiquer aux intéressés la réussite de leur action et leur récompense alimentaire immédiate. Ce faisant, les mammifères marins émettent des sons et les scientifiques pensaient jusqu'alors qu'il s'agissait d'avertir leurs congénères de la présence de nourriture. Par la suite, les cétacés expérimentés associent le signal à la réussite et reçoivent leur friandise plus tard.

En cinq décennies d’observation, Sam Ridgway fut étonné d'entendre les cétacés continuer à produire un type particulier de crissement alors que la source alimentaire était absente. « Le comportement avait été transféré à un autre stimulus qui n'était pas la nourriture », explique-t-il. Selon lui, il pourrait exprimer le bien-être de l'animal.

Pour vérifier cette hypothèse, Sam Ridgay et son équipe ont fait appel à deux bélugas (Delphinapterus leucas) et à un grand dauphin (Tursiops truncatus) rescapés et élevés en captivité. Ils les ont formés à sortir de leur bassin et à plonger dans l'océan pour désactiver une sonnerie artificielle en appuyant sur un bouton, puis à revenir à domicile. À l'aide de microphones sous-marins, les sons émis par les animaux furent enregistrés.


Dans cette vidéo, un dauphin émet une bruit sourd et continu jusqu'à ce qu'il attrape un poisson, puis il produit un crissement considéré comme un cri de victoire. © Livescience, US Navy

Les cris de joie allongent la liste des comportements des cétacés

Les résultats montrent qu'en profondeur, juste après avoir éteint l'alarme, les cétacés poussent une série d'impulsions sonores rapides, avant de revenir en surface, ce que les scientifiques supposent être des exclamations de contentement.

Des expériences précédentes chez les singes ont montré que le cerveau libère de la dopamine, une hormone du cerveau liée au plaisir, environ 100 à 200 millisecondes après un stimulus gratifiant, comme de la nourriture. Dans cette étude, les dauphins criaient 151 millisecondes après le signal de récompense et les bélugas, 250 millisecondes après, soit un laps de temps similaire à celui des singes, estiment les chercheurs. Pour Sam Ridgway et son équipe, dans ces situations, le système dopaminergique de récompense des cétacés est actif, ce qui renforce l'hypothèse des cris de victoire.

Par cette expérience, « nous pensons que nous avons démontré que [le cri de la victoire] a un contenu émotionnel », conclut Sam Ridgay. L'équipe prévoit de poursuivre ses recherches sur les capacités cognitives de ces espèces.

Les baleines et les dauphins sont connus pour être des vertébrés marins très expressifs, « peut-être davantage que toute autre espèce qui expriment ses émotions par des sons », pense Sam Ridgway. Les cris de joie s'ajoutent donc à leur panel de vocalises.

Cela vous intéressera aussi