Pour décaper d'anciens volets ou une porte en bois, utiliser un décapeur thermique permet de venir à bout des différentes couches de peinture qui ont pu être appliquées. Équipé de buse, il assure un travail parfait. © Simin Zoran
Maison

Comment utiliser un décapeur thermique ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , Outillage , Décapage thermique

Bois ou métal, avant d'appliquer une lasure, une peinture... il est nécessaire de décaper le support. Une opération qui peut être réalisée à l'aide d'un décapeur thermique. Simple à utiliser, cet outil électroportatif a plus d'un tour dans son sac.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Création d’une batterie à partir de peintures  Un pistolet à peinture suffit dorénavant pour fabriquer une batterie lithium-ion sur de nombreux supports : verre, céramique, acier, etc. 

Moins nocif pour l'utilisateur et l'environnement que les produits de décapage chimiques, un décapeur thermique souffle de l'air chaud à une température maximale de 650 °C. Sous l'effet de la chaleur, l'ancien revêtement se ramollit, cloque et se décolle à l'aide d'une spatule plus ou moins facilement (tout dépend du nombre de couches à décaper).

Pour ne pas détériorer la surface, il est conseillé de positionner la buse du décapeur thermique à deux ou trois centimètres de cette dernière tout en effectuant de petits mouvements (de gauche à droite, de haut en bas). Dès que la zone de peinture cloque, il suffit de la supprimer tout en chauffant une autre zone de travail.

Toutefois, la chaleur produite par un décapeur thermique permet de l'utiliser dans d'autres domaines. Ainsi, en plomberie, il permet de cintrer un tube en PVC, de souder ou dessouder des tubes en cuivre (soudure tendre). Il permet également de réparer une surface en plastique, de découper de la mousse rigide...

Les buses qui équipent un décapeur thermique permettent d'effectuer un meilleur travail ou d'effectuer une tâche bien précise. La buse large répartit la chaleur, la buse à réflecteur permet de souder ou dessouder, de sertir des gaines rétractables, et la buse à réduction de chauffer sur un point précis. © Bosch

Différentes buses pour plus de polyvalence

Des opérations qui nécessitent une buse de différentes formes pour concentrer ou répartir la chaleur... Selon les fabricants, certaines sont fournies avec l'outil.

Les buses classiques

  • Buse de surface : large (de 50 à 75 mm), elle permet de répartir la chaleur sur la surface à décaper. D'une épaisseur de 8 mm environ, elle est idéale pour décaper une feuillure. Cette buse s'utilise également pour sécher ou dégeler.
  • Buse de réduction : d'un Ø 20 mm environ, elle concentre la chaleur en un point. Pratique pour décaper les petites surfaces, elle permet également de dessouder des tubes en cuivre. Cette buse se décline en Ø 9 mm pour adapter d'autres buses.
  • Buse à réflecteur : cette buse n'est pas faite pour décaper mais pour souder (soudure tendre). Équipée d'un renvoi, elle répartit la chaleur autour des tubes. Elle s'utilise également dans la pose de gaine rétractable.
  • Buse protège-vitre : la forme de cette buse (variante de la buse de surface) protège efficacement les matériaux sensibles à la chaleur comme les vitrages.

Les buses spéciales

  • Buse fendue : montée sur une buse de réduction, ce modèle permet de souder deux feuilles de PVC.
  • Buse à souder (fil plastique) : elle permet de ramollir des baguettes en PVC, HDPE pour réparer les objets en plastique.
  • Buse à découper : l'air chaud est concentré pour découper proprement de la mousse rigide.

Les critères pour choisir un décapeur thermique

Choisir un décapeur thermique dépend de la fréquence d'utilisation (occasionnelle, régulière, intensive) et du budget, les prix allant de 20 € à près de 300 € pour un modèle filaire. Tous les modèles (Heinhell, Ryoby, AEG...) sont pourvus d'un interrupteur deux ou trois positions pour régler le débit d'air. Plus celui-ci est puissant, plus la température à atteindre est rapide. Les décapeurs thermiques les plus évolués sont également équipés d'un variateur. Le réglage de la température s'effectue via un écran LCD ou des leds, et par tranche de 10 °C (selon modèle). Une option qui est un vrai plus pour travailler efficacement.

Côté puissance, une bonne partie des décapeurs thermiques affichent 2.000 W. Celle-ci pouvant aller de 1.600 W à 2.400 W pour le plus puissant. Aujourd'hui, il existe des décapeurs thermiques sur batterie. S'il est pratique de travailler sans fil à la patte, ils n'offrent pas encore les mêmes prestations que leurs homologues filaires. 

  • Pour travailler en toute sécurité, portez des gants adaptés à la chaleur et des lunettes de protection.
  • La forte chaleur d’un décapeur thermique peut être utilisée pour cintrer, souder…
  • Les résidus issus du décapage ne se jettent pas à la poubelle mais se récupèrent pour être jetés en déchetterie. 
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !