Maison

Appliquer la sous-couche avant la peinture

Dossier - Peinture : préparer le support à peindre
DossierClassé sous :décoration , Maison , préparation peinture

L’état du support conditionne l’aspect final d’une peinture. Pour obtenir un beau résultat, le fond doit être sain, la surface aussi propre et lisse que possible. La préparation peut être longue et fastidieuse, mais elle est incontournable !

  
DossiersPeinture : préparer le support à peindre
 

Sur une ancienne peinture en bon état, une sous-couche d'impression ne s'impose pas (une première application de peinture diluée peut faire office de primaire). Tous les autres types de supports (maçonnerie brute, enduit au plâtre, panneaux de bois...) doivent recevoir une sous-couche compatible avant la peinture.

Comment appliquer la sous-couche ? © Alessandro Guerriero, Shutterstock

Important : protégez les parties adjacentes, qui ne doivent pas être peintes, avec de l'adhésif de masquage. L'opération est un peu longue mais facilite bien la vie.

Protégez les parties adjacentes, qui ne doivent pas être peintes, avec de l’adhésif de masquage. © Alain Fuksa (libres de droits pour Futura, toute autre utilisation interdite sans le consentement de l’auteur)

Comment passer une sous-couche ?

Pour tout travail de peinture (sous-couche ou finition), la méthode est intangible :

Les bordures sont traitées en premier au pinceau (pouce à réchampir). Puis, les surfaces sont remplies au rouleau, en « croisant » les passes pour estomper les traces et bien opacifier la paroi. Les deux outils n'offrant pas le même aspect, il est bon de reprendre avec le bord du rouleau (préalablement essoré) les bandes faites au pinceau.

Astuce pour vérifier qu'on ne laisse pas de manques : observer la paroi sous une lumière rasante.

Consommation à prévoir pour un rendement annoncé de 12 m2/litre : 80 m2 de surface à peindre = environ 7 litres de sous-couche, 100 m2 = 8,5 litres.