Maison

Câble BUS et ondes radio : la mise en réseau d'une installation domotique

Dossier - La box domotique, pour une maison connectée
DossierClassé sous :Bricolage , domotique , box domotique

Commander l'éclairage de sa maison, enclencher le système d'alarme, réaliser des économies d'énergie : la box domotique a ouvert un large champ des possibles. Il est désormais facile de contrôler son intérieur à distance et en temps réel depuis un ordinateur, une tablette tactile ou même un smartphone. De quoi transformer son habitat en une véritable maison connectée.

  
DossiersLa box domotique, pour une maison connectée
 

Les deux principaux types de mise en réseau d'une installation domotique s'effectuent par câble BUS ou par ondes radio. Les équipements associés couvrent toutes les fonctions applicables au résidentiel.

Les échanges de données d'une installation domotique peuvent se faire via un réseau filaire ou sans fil. Le choix dépend avant tout des fonctions que l'on veut installer sur sa box domotique et des facilités ou contraintes de mise en œuvre par rapport au chantier : construction neuve, rénovation lourde ou légère.

La mise en réseau d'une installation domotique peut se faire par câble BUS ou ondes radio. © Canopus49, CC by-sa 3.0

Le câble BUS « 2 fils » et ses atouts

Le câblage BUS est universellement reconnu comme la technologie la plus fiable. Comparé aux versions multi-paires, le câble 1 paire (ou 2 fils) simplifie les raccordements tout en réduisant de façon significative les coûts d'installation et de maintenance. Il sert à la fois à alimenter (en TBT 27 V non polarisé) les interfaces des commandes et à transmettre les ordres aux modules contrôleurs du réseau domotique.

Installés dans le tableau électrique du logement et raccordés au secteur, ces contrôleurs sont reliés par le câblage BUS aux équipements à commander : éclairages, chauffage, fermetures motorisées, système d'alarme... L'infrastructure se faisant en étoile à partir du tableau, un seul câble est utilisé pour desservir un groupe de fonctions (éclairages, prises RJ45, volets...) et l'on n'est pas obligé d'en poser à chaque fois un nouveau pour compléter l'installation. Néanmoins, cette technologie s'adresse en priorité à la construction neuve et à la réhabilitation, pour des réseaux nécessitant de nombreux points de commande (30 ou plus).

Le câblage BUS 2 fils labellisé MyHome domotique se distingue par son système de cavaliers configurateurs, identifiés par des couleurs et des codes numériques correspondant à des modes de fonctionnement différents. Il suffit d’attribuer la même configuration aux appareils pour qu’ils puissent communiquer ensemble. © BTicino

La domotique par ondes radio

La domotique sans fil par ondes radio permet d'installer des fonctions de base, facilement et sans travaux. En rénovation, c'est un moyen pratique de se doter d'une installation domotique avancée. Seuls les équipements à commander (la charge, en langage technique) sont alimentés en 230 V.

La technologie ZigBee fonctionne sur des fréquences ouvertes (norme IEEE 802-15.4) utilisées par d’autres protocoles de transmission, tels que le Bluetooth ou le Wi-Fi. Elle est également compatible avec le BUS, ce qui facilite la création d’extensions. © Legrand

Le matériel domotique proposé se compose d'interrupteurs, de variateurs, de commandes murales (encastrables ou à poser en applique), de télécommandes multicanaux et d'un jeu d'actionneurs fixes (de type DIN) ou amovibles (enfichables). Ces derniers reçoivent les ordres et les transmettent aux équipements asservis : éclairages, volets, détecteurs, alarmes techniques... En optant pour une commande radio centralisée, il est possible de piloter les fonctions par zones ou groupes de pièces suivant une configuration prédéfinie.