Planète

Euprocte des Pyrénées

DéfinitionClassé sous :zoologie , urodèle , salamandre
Photo d'un euprocte des Pyrénées. © Drolexandre - Licence de documentation libre GNU, version 1.2

Euprocte des Pyrénées – Calotriton asper (Dugès 1852)

  • Ordre : Urodèles   
  • FamilleSalamandridae
  • Taille : 8/14 cm  
  • Longévité : 20 ans

Statut de conservation IUCN : NT Quasi menacé

Description

L'euprocte des Pyrénées est un amphibien de l'ordre des urodèles. Sa peau rugueuse est de teinte grise, olivâtre ou noire. Il possède quatre pattes griffues et une queue préhensile qui lui permettent de se maintenir dans les eaux agitées des torrents de montagne. Son apparence générale s'apparente à celle de la salamandre.

Habitat

Le territoire de l'espèce est limité à la seule chaîne pyrénéenne jusqu'à 2.400 mètres d'altitude. Elle fréquente les eaux froides et oxygénées des torrents et des vasques naturelles que ces derniers ont creusé dans la roche, généralement dépourvus de poissons qui comptent parmi leurs plus grands prédateurs.

Comportement

Le cycle de vie de l'euprocte est strictement dépendant de la température de l'eau. Il sort d'hibernation lorsque la température du torrent atteint les 6°C et reste actif jusqu'à un maximum de 15°C. Au-delà, il se réfugie dans les profondeurs où la température est plus acceptable. À l'automne, lorsque la température chute en-dessous de 6°C, l'adulte quitte le milieu aquatique et s'enterre dans son refuge hivernal. Les larves quant à elles, s'enfouissent sous le sable qui tapisse le lit des torrents.

Régime alimentaire

Ses menus sont principalement composés de vers, de petits crustacés tels les gammares et de mollusques.

Reproduction

La reproduction a lieu au printemps. Le mâle s'agrippe à la femelle pour déposer le sperme sur son cloaque, et l'accouplement peut faire penser à une véritable empoignade tellement le couple entrelacé s'agite dans l'eau. Les œufs, peu nombreux, sont pondus sous des pierres ou dans des fissures. Les larves commencent à se nourrir au terme de 40 à 50 jours, et la métamorphose s'effectue au terme d'une année de vie larvaire. La maturité sexuelle est atteinte au bout de 2 ou 3 ans.

Divers

La survie de l'euprocte est intimement liée à l'excellente qualité de l'eau et les anciens affirment que l'on peut se désaltérer sans risque pour sa santé là où on le trouve.