Planète

Statut de conservation

DéfinitionClassé sous :zoologie , développement durable , botanique
 
Les tigres du Bengale figurent parmi les espèces en danger d’extinction, selon la classification du statut de conservation de l’UICN. © Koshyk, Flickr, cc by 2.0

Le statut de conservation d'une espèce sert d'indicateur permettant d'évaluer l'état des populations d'une espèce à un temps donné, et est donc susceptible d'évoluer. Certaines espèces peuvent être en pleine santé quand d'autres sont au bord de l'extinction ou éteintes. Il existe des niveaux de menace variés.

Différentes catégories du statut de conservation selon l’UICN

Il existe différents systèmes d'évaluation du statut de conservation d'une espèce. Le plus usité est celui fourni périodiquement par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui se compose de neuf catégories :

  • les espèces disparues (EX), comme le dodo ou le thylacine ;
  • les espèces éteintes dans la nature et ne survivant qu'en captivité (EW), comme la tortue géante des Seychelles ou la corneille d'Hawaï ;
  • les espèces en danger critique d'extinction (CR), telles que l'axolotl en Amérique centrale ou le gorille des plaines de l'ouest en Afrique ;
  • les espèces en danger (EN), comme la baleine bleue ou le cocotier de mer ;
  • les espèces vulnérables (VU), à l'instar des emblématiques guépard et ours blanc ; ces trois dernières catégories comprennent les espèces dites menacées ;
  • les espèces quasi menacées (NT), tels le lémur kata ou le narval ;
  • les espèces de préoccupation mineure (LC), dont l'Homme et les pigeons ;
  • les espèces pour lesquelles les données sont insuffisantes (DD), comme le microcèbe pygmée ou le petit rorqual de l'Antarctique ;
  • les espèces non évaluées (NE).
Cela vous intéressera aussi