Le marché des voitures d'occasion a le vent en poupe depuis quelques années. © hedgehog94, Adobe Stock
Tech

Quelles sont les étapes pour acheter une voiture d'occasion ?

Question/RéponseClassé sous :voiture , choisir une voiture , confort voiture
 

Le marché de l'occasion explose en France depuis quelques années. Rien qu'en 2019, plus de 5,5 millions de véhicules ont été vendus dont 60 % de particulier à particulier. Mais acheter une voiture d'occasion à un particulier n'est pas une affaire à prendre à la légère. En effet, de nombreux points sont à prendre en compte pour éviter les arnaques et les ennuis avec la paperasse. Comment bien choisir sa future voiture d'occasion ? Comment éviter d'être victime d'une arnaque ou encore comment bien effectuer les démarches administratives ?

De nombreux sites d'annonces sont consultables sur Internet et listent des milliers de voitures à vendre. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets, vous trouverez forcément votre bonheur en sillonnant tous ces sites.

La phase recherche

Les sites d'annonces les plus connus sont Leboncoin, Autosphere ou encore Largus. Ces sites proposent aux particuliers d'ajouter en quelques clics une annonce pour vendre leur automobile. Il est possible de trier les résultats selon la marque, le modèle, la motorisation, le kilométrage ou encore le prix de vente.

D'autres sites comme Carizy proposent des voitures d'occasion vérifiées par des experts mandatés et offrent une garantie de six mois après achat. Une fois les annonces sélectionnées, il est recommandé de téléphoner à chaque vendeur pour en savoir plus sur leurs motivations de vente et leur véhicule. Ces appels vous permettront de motiver votre choix final et de pouvoir passer à la phase suivante : la vérification préalable.

Première étape pour acheter une voiture : la phase recherche. Sur Internet, précisez les critères du véhicule souhaité et consultez les offres.

Vérifications préalables

Ça y est, vous y êtes presque ! Vous avez fait votre choix et vous vous êtes mis d'accord sur le prix avec le vendeur. Mais les démarches d'avant achat ne sont pas terminées.

Depuis début 2019 le gouvernement a lancé un site nommé HISTOVEC qui permet de consulter l'historique d'un véhicule. Grâce à cet outil vous pouvez tout savoir sur une voiture en vente : si elle a connu un accident, l'historique de son immatriculation ou encore sa situation administrative (équivalent à un certificat de non-gage).

Pour une transaction en pleine confiance.

C'est au vendeur que vous devez demander un rapport HISTOVEC, celui-ci doit se connecter au site, entrer son nom, prénom, date de naissance, le numéro d'immatriculation du véhicule et le numéro de formule de la carte grise. Il doit ensuite vous envoyer le rapport par mail.

Il est également important de téléphoner à son assureur avant d'acheter la voiture sinon vous ne pourrez pas circuler avec elle légalement.

Le jour du rendez-vous

C'est le grand jour ! C'est aujourd'hui qu'il faut être le plus vigilant et prendre son temps. Si le vendeur est pressant ou qu'il n'est pas coopératif, mettez un terme au rendez-vous. Vérifiez son identité grâce à sa carte d'identité. Vérifiez que le code VIN de la carte grise correspond bien au code VIC que l'on retrouve généralement sur le châssis (il est facile de changer une plaque d’immatriculation, beaucoup moins de fausser le numéro présent sur le châssis). Vérifiez bien le contrôle technique qui doit dater d'au moins 6 mois et de moins de deux mois en cas de contre-visite.

Faites correspondre le carnet d'entretien avec l'état général du véhicule. Essayez le véhicule au moins 10 minutes puis contrôlez l'intérieur et l'extérieur dans les moindres détails. Les deux parties doivent ensuite remplir un certificat de session et présenter leur carte d'identité. Le vendeur doit fournir un certificat de non-gage.

Le paiement

Pour le moyen de paiement utilisé il est conseillé de ne pas utiliser d'espèce. Il peut être effectué via un virement bancaire même si cela est parfois jugé un peu long pour le vendeur. Les chèques ne sont pas recommandés car ils sont trop sujets à la fraude, si paiement par chèque il faut que ce soit un chèque de banque. Il existe également des plateformes comme Paycar qui permettent de sécuriser les transactions de véhicule grâce à un paiement 100 % sécurisé.

L’immatriculation du véhicule

Enfin, il faut procéder à l'immatriculation du véhicule. Pour ce faire, il faut se rendre sur le site de l'ANTS (ou sur Portail-cartegrise.fr par exemple) qui demande plusieurs pièces justificatives pour finaliser le dossier. Dans la foulée, un certificat d'immatriculation provisoire qui vous permet de circuler en toute légalité pendant un mois.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !