Les pirates du net guettent vos achats. Sécurisez vos transactions commerciales avec un VPN.

Tech

Achats de Noël : méfiez-vous des pirates qui grouillent sur Internet

Question/RéponseClassé sous :Internet , fraude , cybersécurité

Acheter sur internet est désormais entré dans nos habitudes. Les achats en ligne représentaient, en 2016, plus d’un milliard de transaction. Et autant de possibilités d’être trompé par des sites frauduleux ou de se faire dérober des données personnelles sensibles. Si ces actes d’achat sont devenus courants, ils ne sont pas pour autant anodins et comportent des risques. Noël approche et pour acheter nos cadeaux en toute cyber-tranquilité, voici quelques conseils de prudence qu'il convient de rappeler.

En 2016, les internautes français réalisaient en moyenne deux achats en ligne par mois. Ce qui représente près d’un milliard de transactions en une année. Ce chiffre a largement augmenté aujourd’hui ; et d’après les analystes, le nombre de commandes risque d’exploser en 2018 pendant le Black Friday, le Cyber Monday, et les fêtes de fin d’année.

Ces chiffres donnent le vertige et, vous vous en doutez, ils n’attirent pas que des personnes bien intentionnées. En effet, les pirates du web guettent les erreurs et les faux pas des internautes pour leur dérober leurs données personnelles : informations de cartes bancaires, adresses postales, mots de passe, etc.

Quels sont les risques les plus communs qu’il faut à tout prix éviter sur la toile et comment y faire face ?

  • Attention aux faux sites Internet

Les pirates sont des gens astucieux, intelligents et capables de recréer un site internet en quelques heures à peine. Amazon, Ebay, Cdiscount… même les sites les plus connus sont copiés dans le but de faire croire aux internautes qu’il s’agit de sites officiels originaux, sur lesquels ils peuvent passer commande et renseigner leurs coordonnées en toute tranquillité. Ces sites « miroirs » sont souvent bien conçus, mais ils ne sont pas dépourvus d’erreurs. Pour savoir si l’on est bien devant un site web officiel original, il convient de faire quelques vérifications avant de s’y aventurer.

Première chose à faire : regarder consciencieusement l’adresse en haut de votre navigateur. Les pirates utilisent certaines astuces pour vous tromper, comme remplacer la lettre « l » par un « 1 », un « o » par un « 0 », etc. L’URL y ressemble à s’y méprendre mais ce n’est pas la même. Et donc, pas le même site.

Ensuite, pensez à vérifier que la barre de recherche comporte bien le sigle « https », juste devant l’adresse. Si ce n’est pas le cas, fuyez !

Autre astuce : nous vous conseillons de prendre une minute ou deux pour vérifier l’orthographe à l’intérieur même du site web. Les faux sites marchands regorgent bien souvent de fautes d’orthographe et de grammaire.

  • Gare aux emails frauduleux

Vous avez certainement déjà reçu un email douteux, sur lequel vous avez été tenté de cliquer, mais quelque chose vous a retenu de le faire au dernier moment… Vous avez probablement bien fait. Mais tout le monde ne réagit pas comme ça.

D’après les statistiques, 94 % des internautes pensent reconnaître les mails d’hameçonnage, mais près d’un utilisateur sur deux continue de cliquer dessus.

En effet, 45 % des gens accèdent aux liens dangereux présents sur les emails ou pire, fournissent des données privées à des destinataires malveillants sur les sites. Pour éviter ces pièges, il est recommandé de vérifier l’adresse de celui qui vous envoie le message. Encore une fois, contient-il des fautes d’orthographe ? Et si vous avez déjà cliqué sur le lien, la page qui vient de s’ouvrir comporte-t-elle le protocole « https » ? En tout cas, une chose est sûre : si vous avez le moindre doute, ne cliquez surtout pas sur les pièces jointes s’il y en a. Un logiciel espion pourrait s’installer sur votre machine et récupérer par la suite vos données confidentielles.

  • Le danger des Wifi publics

Hôtels, bars, cafés, restaurants, parcs, halls de gare, aéroports… Les réseaux Wifi publics sont de plus en plus nombreux dans nos villes. Et vous ne le savez peut-être pas, mais lorsque vous vous connectez dessus avec votre smartphone, ordinateur ou tablette, vous mettez en danger vos informations personnelles. En effet, le niveau de sécurité de ces réseaux est extrêmement faible, et les pirates peuvent s’en servir pour voler vos informations confidentielles. Pour vous donner une petite idée du phénomène : en 2016, un américain sur huit ayant acheté sur internet via un réseau Wifi public s’est fait pirater ses données bancaires. Cela représente 12,5 % ! C’est énorme. Et aujourd’hui en 2018, le risque est encore plus fort.
 

Le VPN, la meilleure façon de désarmer les hackers. ©Mike MacKenzie, via www.vpnsrus.com

Alors comment se protéger efficacement contre toutes ses menaces sans devenir parano ?

  • Le VPN, la meilleure façon de désarmer les hackers

Si vous souhaitez naviguer sereinement sans tout devoir vérifier à chaque instant, il existe un moyen technique qui vous évitera de vous faire avoir. Il s’agit du VPN. Qu’est-ce que c’est ? Comme le dit l’une des plus importantes entreprises mettant à disposition des internautes ce logiciel, « le VPN est un tunnel crypté, infranchissable pour les hackers, dans lequel le trafic internet peut circuler. Personne ne peut voir à travers le tunnel et s'approprier vos données ». En d’autres termes, c’est un réseau privé virtuel utilisé pour la sécurité informatique, qui brouille toutes vos données lorsque vous surfez sur Internet et qui vous défend face à la cybercriminalité.

  • Comment fonctionne un VPN ?

Les VPN protègent l’adresse IP (et donc les données personnelles) des internautes lorsqu’ils se connectent aux réseaux Wifi publics, accèdent à n’importe quel site internet, et téléchargent des fichiers directement du web. De plus, ils suppriment les publicités qui les traquent et éliminent la censure des sites web bloqués à l’étranger. Et ce, quel que soit l’appareil utilisé. En effet, les VPN existent aussi bien pour PC (Windows) et Mac (Apple) que pour les smartphones (Android, iOS) et tablettes… Oui ! Même sur ces machines sur lesquelles nous passons tant de temps, il est possible d’installer un VPN.

Alors un conseil : équipez-vous dès maintenant pour réaliser vos achats de fin d’année en toute sécurité. L’installation d’un VPN n’est absolument pas compliquée, et nombre d’entre eux sont gratuits !

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi