Des trottinettes électriques proposées en free-floating © Wikimedia
Tech

Free-floating

DéfinitionClassé sous :SmartMotion , trottinette

Le terme free-floating, signifie littéralement "flotte libre" ou transports en libre-service et concerne principalement les vélos et les trottinettes électriques. Au coeur des grandes villes, la multiplication des modes de transports personnels et individuels est perçue comme une option pour fluidifier les déplacements et réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Comment encourager les citoyens à ne plus sortir leur voiture sur de courts trajets tout en répondant au mieux à leurs demandes ? C'est la question qui revient souvent en métropole. Pendant des décennies, les lignes de bus, de tramway ou de métro se sont multipliées. Toutefois la démocratisation de nouveaux modes de transport a donné naissance au free-floating.

En théorie, le free-floating permet de sortir de chez soi, d'emprunter un vélo ou une trottinette électrique sur le trottoir d'en face puis de déposer le véhicule sur son lieu d'arrivée. Le concept vise donc à individualiser davantage les trajets et surtout à ôter les inconvénients des transports publics historiques comme le bus ou le métro : 

  • Il n'est pas nécessaire de respecter certains horaires.
  • Il n'est pas nécessaire de se rendre à une station spécifique ni de descendre à un point particulier.
  • Le trajet est personnalisé et plus direct. Il n'est pas limité à une ligne jalonnée d'arrêts ou de stations.

Les véhicules proposés en free-floating peuvent être soit associés à un abonnement mensuel ou proposés sur un mode de facturation ponctuelle pour une utilisation occasionnelle.

Les limites du free-floating

Toutefois cette liberté n'est pas sans conséquences et plusieurs problèmes inhérents à ce modèle ont vu le jour dans plusieurs grandes villes de France.

Les véhicules proposés en free-floating sont souvent vandalisés ou utilisés de manière peu consciencieuse par certains usagers. Malgré les services de réparation mobiles mis en place par les sociétés, il arrive fréquemment qu'un véhicule présente un problème ou qu'il ait été rendu inopérant.

Les autorités soulèvent également un manque de respect du code de la route, notamment de la part des usagers occasionnels. Finalement, si l'un des objectifs est de fluidifier le trafic, les règles de base pour la conduite ne sont pas ancrées chez tous les utilisateurs. D'une part la législation pour certains véhicules n'a pas toujours été très claire, d'autre part, le free-floating a encouragé le gouvernement à clarifier le code de la route.

Puisque l'objectif est de pouvoir déposer le véhicule à sa convenance et non dans une station spécifique, les véhicules sont souvent laissés à la va-vite occasionnant des gênes sur les voies publiques. Des vélos ou des trottinettes ont même été repêchées dans la Seine ou dans le Rhône !

Face à ces problèmes, certaines villes ont d'emblée interdit certains types de véhicules ou forcé les entreprises de services à revoir leur modèles avant de pouvoir le déployer dans leur métropole. Ainsi, la vitesse de pointe des trottinettes électriques est désormais bridée dans certaines zones d'affluence ou piétonnes et les sociétés imposent des lieux de dépôts spécifiques.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !