Les lecteurs de disque de type HDD peuvent être défragmentés régulièrement. © Pixabay

Tech

Défragmentation

DéfinitionClassé sous :informatique , défragmentation , disque dur

La défragmentation est une opération de maintenance d'un disque dur, visant à réorganiser le stockage des données. Elle permet d'améliorer les performances, en diminuant les déplacements de la tête de lecture du disque.

Normalement, lorsque l'on copie des informations sur un disque dur, celui-ci les enregistre en un seul bloc, en plaçant toutes les données côte à côte. Toutefois, plus l'espace disque est occupé, et plus les données sont éparpillées sur le disque, générant ce que l'on appelle la fragmentation.

Dans quels cas la défragmentation est-elle nécessaire ?

La vitesse de lecture et d'écriture des disques durs traditionnels (de type HDD) représente souvent un goulot d'étranglement dans les performances d'un ordinateur. Ainsi, pour exécuter le système d'exploitation ou des logiciels lourds, il est souvent nécessaire d'attendre le chargement des données du disque dur vers la mémoire vive.

Plus le disque dur est chargé, et plus il doit écrire ses nouvelles données de manière fragmentée, et ralentir davantage ses performances futures. Les utilisateurs avancés peuvent « ressentir » le besoin de réaliser une opération de défragmentation sur leur disque en détectant des chargements particulièrement longs au démarrage du système et des programmes.

D'une manière générale, la défragmentation est nécessaire si vous remplissez les critères suivants :

  • vous utilisez un système d'exploitation Windows, ou votre disque dur est formaté en FAT ou en NTFS ;
  • l'espace de stockage restant est inférieur à 20 % de la capacité totale du disque ;
  • vous n'avez pas réalisé de défragmentation depuis plusieurs mois.

Quels disques peut-on défragmenter ?

Les disques durs de types HDD (incluant un disque de mémoire et une tête de lecture) sont ceux qui nécessitent le plus d'être défragmentés, en particulier si les partitions qu'ils intègrent sont au format FAT ou NTFS, deux formats qui résistent mal à la fragmentation.

Les disques durs modernes à mémoire Flash, dits SSD, n'ont pas le même problème. Puisqu'ils ne contiennent aucune pièce mécanique en mouvement, ils offrent des performances bien supérieures et ne sont pas ralentis par une tête de lecture lors des accès fragmentés.

Tous les périphériques de stockage, qu'ils contiennent un disque magnétique ou une mémoire Flash, peuvent être défragmentés. Cependant, cette opération de maintenance n'améliorera pas vraiment les performances des clés USB et des disques SSD. Il est même recommandé de ne pas défragmenter les premiers modèles de SSD, pour ne pas réaliser d'écritures superficielles qui usent le support.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi