Vers des pneus écoresponsables pour les voitures électriques

Futura avec l'agence ETX Daily Up

Classé sous :voiture électrique , pneumatique , Michelin
Cela vous intéressera aussi

De plus en plus de constructeurs automobiles, qui pourront vendre uniquement des véhicules neufs non thermiques en Europe à partir de 2035, travaillent en collaboration avec les manufacturiers de pneumatiques afin de mettre au point des gommes encore plus endurantes, écologiques et même connectées spécialement adaptées aux voitures électriques.

Dernier exemple en date, Hyundai et Michelin viennent d'annoncer un accord destiné à développer et produire des pneumatiques de nouvelle génération, dédiés spécialement aux futurs véhicules électriques du fabricant sud-coréen. Ce programme de recherche sera axé sur le développement de pneus écoresponsables, c'est-à-dire faisant appel à davantage de matériaux durables qu'aujourd'hui, sans pour autant perdre en performances. L'idée est d'atteindre les 50% du poids d'un pneu neuf en matériaux recyclés.

Ces pneumatiques devraient être dotés d'un système de surveillance en temps réel dans le cadre de la conduite autonome. Michelin, comme son homologue américain Goodyear, a déjà beaucoup travaillé sur cette technologie qui consiste à doter le pneu d'un capteur remontant en temps réel au conducteur tout un tas d'informations pratiques sur sa température ou encore son usure.

Afin de réduire la production globale de pneumatiques, l'idée est aussi d'aboutir à des pneus toutes saisons. Volvo a ainsi déjà annoncé que l'ensemble de ses véhicules 100% électriques seront désormais pourvus de ce type de pneumatiques. Il s'agit en l'occurrence de gommes toutes saisons, ce qui signifie qu'il n'y a plus à en changer selon les conditions météorologiques, sauf évidemment en conditions extrêmes.

L'idée de développer des pneus spécialement pour les voitures électriques a par ailleurs déjà abouti à un premier modèle, l'ElectricDrive GT de Goodyear. Pneu toutes saisons, il se veut particulièrement adapté aux exigences et aux performances des modèles produits par Tesla, premier constructeur à les adopter officiellement. Il a notamment la particularité de réduire de moitié le bruit provoqué par le glissement du pneu sur la route.

Michelin travaille également sur un pneu increvable qui devrait arriver en 2024. © Michelin