Tech

Un rideau infrarouge rend tactile n'importe quel écran d'automobile

ActualitéClassé sous :voiture , smartphone , infrarouge

L'équipementier allemand Continental veut démocratiser la technologie tactile dans les automobiles. Grâce à un cadre combinant des rayons infrarouges et des photodiodes, un écran conventionnel peut devenir tactile pour un coût bien moindre. Continental pense pouvoir commercialiser ce système d'ici deux ans.

La détection des doigts sur la surface d'un écran est possible, sans contact, avec une grille de rayons infrarouges. La précision est plus faible que celle d'un écran tactile mais la technique est moins onéreuse. © Continental

Si les écrans tactiles font désormais partie de notre quotidien via les smartphones, les tablettes, et autres écrans interactifs, ils commencent tout juste à aborder le secteur de l'automobile. Il s'agit encore d'une option onéreuse, réservée aux modèles haut de gamme. Le constructeur allemand Continental a travaillé sur une technologie susceptible d'apporter des fonctions tactiles dans les véhicules de premiers prix.

Son système présenté comme un « rideau infrarouge » transforme un écran classique en surface tactile multipoints. Cette technologie connue depuis longtemps repose sur un cadre où  sont disposées des Led sur deux côtés adjacents et des photodiodes sur les deux autres. Ce dispositif vient se fixer sur les bords d'un écran LCD conventionnel. Chaque Led émet un rayon infrarouge qui est détecté et converti en signal électrique par la photodiode située en face, sur le côté opposé du cadre.

Une série de Led émettent des rayons infrarouges détectés par les photodiodes du côté opposé. Leur absence signale la présence d’un ou plusieurs doigts. Le système de Continental peut détecter des gestes à deux doigts, comme le balayage ou le pincer pour zoomer. © Continental

S’utilise même avec des gants

Ainsi, lorsqu'un ou plusieurs doigts viennent toucher l'écran à un endroit précis, ils interrompent certains rayons infrarouges. Les photodiodes correspondantes ne reçoivent plus de lumière et ne transmettent pas de signal. Cette information est analysée afin de déterminer en temps réel la position des doigts et de la corréler avec la fonction affichée. Le système reconnaît des gestes tels que le balayage ou le fait de pincer-écarter l'index et le pouce pour zoomer. Continental souligne également que sa technologie peut s'utiliser avec des gants ordinaires, ce qui n'est pas le cas avec les écrans tactiles capacitifs actuels.

Le fabricant cherche désormais à affiner au maximum l'épaisseur du cadre qui varie en fonction de la taille de l'écran. Il se dit prêt lancer la production de cette technologie dès 2017, sans toutefois donner d'indication de prix. Si l'intégration d'un écran tactile dans une planche de bord ne semble pas poser de difficultés, les avancées en matière d'écran flexible sont elles aussi très prometteuses. Citons par exemple le projet de film étirable capable de rendre tactile une surface et d'adopter n'importe quelle forme. De quoi bouleverser le design des tableaux de bord...

Cela vous intéressera aussi