Le constructeur automobile a déposé un brevet pour une technologie qui permettrait de prendre le contrôle manuel d'une voiture autonome sans volant en utilisant son smartphone.
Cela vous intéressera aussi

Un jour, peut-être pourrons-nous tous nous prendre pour James Bond en pilotant notre voiture avec un smartphonesmartphone. Délirant ? Pas tant que cela puisque Ford y pense au point d'avoir breveté l'idée.

Le constructeur automobileautomobile américain s'est récemment vu accorder une propriété intellectuelle sur un concept de pilotage manuel d'une voiture autonomevoiture autonome à partir d'un smartphone (voir le brevet délivré par l'USPTO). L'idée derrière cette étrange initiative : si les voitures sans chauffeur de demain sont bel et bien dépourvues de volant, il faudrait tout de même un moyen pour que les passagers puissent reprendre la main en cas de nécessité ou pour le plaisir.

Des obstacles techniques importants

Ford a donc imaginé deux modes de pilotage via un smartphone. Le premier consiste à utiliser le gyroscopegyroscope et l'accéléromètreaccéléromètre du mobile pour le transformer en volant. Comme dans les jeux vidéo de course automobile actuels, le chauffeur conduirait la voiture en tenant le smartphone à deux mains et en braquant à droite ou à gauche pour tourner. Les informations seraient transmises à la direction du véhicule via une liaison sans fil.

Le second mode consiste à conduire la voiture en manipulant un volant virtuel affiché sur l'écran tactileécran tactile et synchronisé avec les roues. Évidemment, tout cela semble quelque peu tiré par les cheveux tant les obstacles techniques sont importants : fiabilité d'une connexion sans fil, réactivité pour transmettre sans délai et avec précision le moindre mouvementmouvement, absence de sensation physiquephysique sur la duretédureté de la direction. Ôter le volant d'une voiture ne sera sans doute pas aussi simple qu'on veut nous le faire croire...