La Polestar 2 est la berline cinq porte dévoilée en mars 2019. © Polestar
Tech

Polestar fait appel à la blockchain pour construire des voitures électriques neutres pour le climat

ActualitéClassé sous :voiture électrique , Volvo , Polestar

La marque performance de Volvo, qui a lancé un coupé et une berline électriques, a initié un plan visant à produire de façon totalement neutre en carbone à l'horizon 2030. Elle entend notamment instaurer une traçabilité de sa chaine d'approvisionnement en faisant appel à la blockchain.

Cela vous intéressera aussi

Le mois dernier, Polestar annonçait son intention de concevoir des voitures électriques véritablement neutres sur le plan climatique d'ici à 2030 et ce sans recourir à des programmes de compensation tels que la plantation d'arbres. Baptisé « Polestar 0 Project », ce plan ambitieux vise à repenser tout le processeur de production et de vente des modèles de la marque afin d'en supprimer l'empreinte carbone.

Autant dire qu'il y a du pain sur la planche, que ce soit en amont sur l'extraction et le raffinage des matières premières et le type de matériaux employés, notamment pour les batteries, que durant toute la phase d'assemblage qui implique des processus non polluants et des sites de production eux-mêmes neutres en carbone. Dans cette perspective, Polestar vient d'annoncer la mise en place d'une blockchain sur sa chaine d'approvisionnement afin de suivre les émissions de CO2 de la mine à la ligne de production.

Le fonctionnement décentralisé et chiffrement qu'offre la blockchain rend impossible la suppression ou l'altération des informations qu'elle consigne. Ainsi, les consommateurs et clients de Polestar pourront voir d'où provient chaque matériau utilisé pour construire ses futures voitures électriques. Pour ce projet, le constructeur a fait appel au fournisseur de blockchain Circulor avec lequel il travaille déjà pour établir la traçabilité du cobalt utilisé pour la batterie de la Polestar 2.

Citroën a bloqué Polestar en France

Il est également prévu d'instaurer des objectifs climatiques dans le système de primes aux salariés de l'entreprise. Enfin, Polestar compte jouer la transparence en rendant public l'empreinte carbone d'une voiture et en fournissant une traçabilité des matériaux à risque employés. Une initiative vertueuse dont nous sommes pour le moment privés dans l'Hexagone.

En effet, il faut savoir que le constructeur a été contraint de suspendre la commercialisation de ses deux modèles électriques Polestar 1 et Polestar 2 en France suite à un litige avec Citroën. Ce dernier a saisi la justice en 2019 au motif d'une ressemblance entre le logo Citroën et celui de Polestar. En juin dernier, la justice française a donné raison à Citroën et ordonné l'arrêt de l'utilisation du logo Polestar en France. Résultat, le site web du constructeur est inaccessible depuis l'Hexagone et il est impossible de commander une Polestar.

Polestar utilise déjà une blockchain pour tracer le cobalt utilisé dans la batterie de la Polestar 2
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !