Le Hyundai Ioniq 5 célèbre la Pony des années 1970. © Hyundai
Tech

Avec le Ioniq 5, Hyundai fait une entrée remarquée dans la famille des SUV électriques

ActualitéClassé sous :voiture électrique , Hyundai , Hyundai 45

Le constructeur sud-coréen vient de dévoiler le premier des trois modèles 100% électriques de sa nouvelle marque Ioniq. Il s'agit d'un SUV dérivé d'un concept-car hommage à la Hyundai Pony.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce taxi volant se transforme en voiture autonome  Il s'agit pour le moment d'un concept qui n'a que peu de chances d'aboutir. Le principe repose sur un Adav dont la cabine se détache pour s'intégrer à un châssis afin d'en faire une voiture autonome. 

Après avoir fait de Ioniq une marque à part entière il y a quelques mois, Hyundai entre dans le vif du sujet avec le Ioniq 5. Ce SUV électrique compact est le premier d'une lignée de trois modèles. En 2022 arrivera la berline Ioniq 6, dérivée du concept EV Prophecy dévoilé en mars dernier. Viendra enfin, début 2024, un « grand » SUV Ioniq 7 qui se caractérisera par « sa silhouette aérodynamique aux proportions parfaites. »

Pour revenir au Ioniq 5, il est assez largement inspiré du concept-car 45 révélé en 2019 au salon automobile de Francfort. Le Hyundai 45 était lui-même un hommage à la Hyundai Pony pour ses 45 ans. La version de série a conservé la face avant du concept 45, avec ses feux Led carrés ainsi que ses lignes très épurées et géométriques qui rappellent sa devancière née dans les années 1970. Mais le Ioniq 5 est bien plus trapu et sportif. Surtout, il bénéficie d'un empattement de trois mètres qui lui permet d'offrir un habitacle très spacieux.

Hyundai Ioniq 5. © Hyundai

A bord, l'ambiance est elle aussi minimaliste et feutrée. L'habitacle est baigné de lumière et les teintes claires accentuent l'impression d'espace et de quiétude. Le tableau de bord s'organise autour de deux écrans de 12 pouces, l'un dédié au conducteur, l'autre à l'infodivertissement. On retrouve une série de boutons physiques attribués notamment au chauffage et à la climatisation. Malgré son profil très « branché », le Ioniq 5 joue aussi la carte pratique avec un coffre d'une contenance maximale de 531 litres et la capacité de tracter jusqu'à 1,6 tonne.

Le Hyundai Ioniq 5 propose un habitacle spacieux et accueillant. © Hyundai

Jusqu’à 480 km d’autonomie et charge réversible

Le Ioniq 5 est conçu sur la plateforme e-GMP que partagent Hyundai et Kia. Le SUV électrique sera décliné en version propulsion ou transmission intégrale. Dans le premier cas, les clients auront le choix entre la version de base avec un moteur 125 kW (350 Nm) associé à une batterie 58 kWh ou le moteur 160 kW avec une batterie 72,6 kWh. En version quatre roues motrices, le Ioniq 5 sera disponible en deux motorisations : moteur avant 53 kW+moteur arrière 120 kW avec la batterie 58 kWh ; moteur avant 70 kW+moteur arrière 155 kW avec la batterie 72,6 kWh. L'autonomie maximale annoncé est de 480 km (cycle WLTP) pour les modèles 72,6 kWh deux routes motrices.

Hyundai Ioniq 5. © Hyundai

Le Ioniq 5 est compatible avec la charge 400 et 800 volts jusqu'à 220 kW. Dans les meilleures conditions, cinq minutes suffisent à restaurer 100 km d'autonomie. A noter également la présence d'une option de charge réversible V2L qui permettra d'alimenter des appareils électriques jusqu'à 3,6 kW. Il pourra s'agir d'équipements de camping, d'un vélo ou d'une trottinette électrique.

Le Ioniq 5 est attendu dans les concessions à partir du mois de juin, avec un prix de départ de 41 900 euros.

Hyundai Ioniq 5. © Hyundai
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !