Foxconn, le sous-traitant d’Apple pour l’iPhone, se lance dans la voiture électrique avec de grandes ambitions

Classé sous :voiture électrique , Foxconn , SUV électrique

Foxconn est un géant médiatiquement assez discret en Occident. Mais c'est pourtant lui qui fabrique une grande partie des produits d'Apple, à commencer par l'iPhone. Ce groupe taiwanais dont les usines sont de véritables villes sous-traite également la production d'autres grandes marques de la high-tech. Cette puissance industrielle amène aujourd'hui Foxconn à vouloir s'attaquer au juteux marché de la voiture électrique.

L'entreprise vient de dévoiler une plateforme matérielle et logicielle. Baptisé MIH, il s'agit d'un ensemble châssis et groupe motopropulseur qui servira de base aux constructeurs automobiles pour concevoir des modèles de voitures électriques allant de la berline au SUV. Foxconn annonce que sa plateforme sera « ouverte », de manière à permettre aux clients d'accéder aux technologies et outils clés.

L'objectif est de proposer un ticket d'entrée plus accessible afin d'encourager des acteurs à entrer sur le marché de la voiture électrique. Dans son communiqué, Foxconn dit vouloir devenir le « système Android de l'industrie du véhicule électrique ».

Pour le moment, aucune information technique n'a été divulguée sur la plateforme MIH. En revanche, Foxconn annonce qu'il compte lancer la commercialisation d'une batterie à l'état solide à compter de 2024. Elle sera fabriquée par moulage à haute pression dans un matériau qualifié de très « solide, malléable et résistant à la corrosion ». L'industriel assure qu'elle permettra à sa plateforme MIH d'être à la fois modulaire et légère. A suivre donc...

La plateforme MIH de Foxconn pour de futurs véhicules électriques. © Foxconn