Tech

Pled : des écrans plats plus lumineux

ActualitéClassé sous :technologie , LED , OLED

En plus d'une luminosité augmentée de 50 %, cette nouvelle race d'écrans plats à diodes électroluminescentes est bien moins coûteuse à fabriquer que les actuelles Oled multicouches. Il suffit, paraît-il, d'étaler une seule épaisseur d'un matériau plastique, déjà fabriqué par Canon. On nous promet ces écrans dans trois ans.

Yang Yang, à droite, et Jinsong Huang, à gauche, montrent un téléphone mobile. Ils en sont sûrs : dans peu de temps, les fabricants de ce genre d’appareils se seront convertis aux écrans Pled. Crédit : UCLA Engineering/R. Hutchinson

Yang Yang et Jinsong Huang voulaient à la fois mettre au point un procédé de fabrication d'Oled (diodes électroluminescentes organiques) plus simple que les méthodes actuelles et obtenir un écran émettant davantage de lumière pour moins de courant consommé. Commencées en 2003, leurs études sont parvenues à ce double résultat.

Le rendement lumineux d'un écran se mesure en lumens par watt. Les modèles d'aujourd'hui s'en tiennent à environ 12 lumens/watt tandis que le prototype de ces deux chercheurs de l'université de Los Angeles (Henry Samueli School of Engineering and Applied Science) atteint 18  lumens/watt. Avec des diodes limitées aux couleurs banche et verte, ces scientifiques ont même obtenu, respectivement, 20 et 30 lumens/watt. Autant de records du monde, comme ils le rappellent fièrement.

Monocouche et top-secret

Pour fabriquer leur écran, Yang et Huang utilisent un polymère (d'où le P de Pled, pour Polymere Light Emitting Diode). Se présentant sous forme de poudre, il est mélangé à une solution liquide et à un produit mystérieux fabriqué par Canon. Le résultat ressemble à une encre. Elle vient recouvrir en une couche unique le support vitré portant les électrodes. Actuellement, les écrans Oled imposent la juxtaposition de plusieurs couches de matériaux organiques déposées par une délicate technique d'évaporation. On n'en saura pas plus sur le nouveau procédé, protégé par des brevets. Mais le résultat est bien là.

Avec 18 lumens/watt au lieu de 12, explique Yang Yang, « vous obtenez un affichage de plus haute qualité, et notre écran est plus léger et plus fin. Avec nos améliorations, vous avez aussi besoin de moins d'énergie. Au final, vous pouvez imaginer de meilleurs appareils mobiles ». Canon, qui a déjà mis au point la fabrication de son encre secrète, annonce la commercialisation d'écrans Pled dans trois ans.

Cela vous intéressera aussi