L’Opté Precision Skincare System de Procter & Gamble n’est pas encore commercialisé. © Procter & Gamble

Tech

Opté Precision Skincare System : une baguette magique pour le maquillage

ActualitéClassé sous :technologie , Maquillage , peau

Procter & Gamble a dévoilé au CES une imprimante thermique à jet d'encre pour le visage qui applique un sérum maquillant avec précision sur les taches de rousseur ou de soleil ainsi que les grains de beauté.

Le maquillage du futur se passera peut-être de pinceaux et autres éponges de fond de teint. C’est en tout cas la vision que porte Procter & Gamble avec son concept de baguette électronique de maquillage. Présenté au Consumer Electronics Show 2019, l’Opté Precision Skincare System ressemble dans son design à un épilateur ou un rasoir électrique. Lorsqu’on le passe sur le visage, il va scanner la peau et corriger l'hyperpigmentation en appliquant du sérum maquillant pour cacher les taches de rousseur, de soleil et les grains de beauté.

L’appareil renferme un concentré de technologie. Tout d’abord, des lumières LED bleues balaient la peau et augmentent les contrastes pour détecter les taches décolorées qui ne sont pas encore visibles. Cet éclairage permet à la caméra intégrée de capter jusqu'à trois fois plus de pigmentation que l'œil humain, assure Procter & Gamble. Cette dernière filme la peau à 200 images par seconde.

120 buses, chacune plus fine qu'un cheveu humain

Ensuite, un algorithme traite ces informations pour déterminer la taille, la forme et l'intensité de chaque tache cutanée. Pour finir, une micro-imprimante à jet d'encre thermique munie de 120 buses, chacune plus fine qu'un cheveu humain, dépose 1.000 gouttelettes de picolitre de sérum optimisant (un milliardième de litre) sur chaque tache cutanée pour obtenir une couverture précise.

Le sérum maquillant se compose de trois ingrédients : des pigments minéraux, des ingrédients éclaircissants pour la peau et des hydratants. L’idée du système est d’éviter d’avoir à se recouvrir tout le visage de crème ou de maquillage alors que seules quelques zones très localisées en ont besoin. Procter & Gamble explique avoir passé plusieurs années au développement de cet appareil pour lequel il détient 40 brevets. Sa commercialisation n’est pas encore d’actualité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi