Un tank T-34 russe à Moscou lors du défilé du 9 mai 2022. © Evgenia Novozhenina, Reuters
Tech

Des composants d'électroménager trouvés dans les tanks russes !

ActualitéClassé sous :technologie , Russie , guerre en Ukraine

Selon un rapport américain, la Russie, frappée par les sanctions, ne parvient plus à obtenir certains composants pour construire de nouveaux tanks. Des militaires ukrainiens ont découvert des chars d'assaut qui fonctionnent grâce à des puces prévues pour des lave-vaisselle et réfrigérateurs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : l’étonnant fonctionnement des puces RFID  Les puces RFID (Radio Frequency IDentification en anglais pour identification radiofréquence) se démocratisent de plus en plus. Que cela soit dans les cartes de crédit sans contact, les passeports biométriques voire en tant qu’implant sous-cutanés, chaque jour de nouvelles applications se développent. Unisciel et l’université de Lille 1 se penchent sur leur fonctionnement au cours de cet épisode de Kézako. 

Les effets de certaines des sanctions contre la Russie, qui visent à réduire la capacité du pays à continuer sa guerre en Ukraine, ne se feront sentir que sur le long terme. L'une des sanctions est l'interdiction d'exporter vers le pays tout équipement militaire ou à double usage (militaire et civil). Même si de nombreuses entreprises comme McDonald's ou Ikea ont annoncé leur retrait du pays, les sanctions ne ciblent pas les équipements civils.

Selon le Washington Post, ne pouvant plus importer des puces électroniques pour ses tanks, la Russie est désormais obligée d'utiliser ceux provenant d'appareils électroménagers. « Les Ukrainiens nous rapportent que lorsqu'ils trouvent des équipements militaires russes sur le terrain, ils sont remplis de semi-conducteurs qu'ils ont retirés des lave-vaisselle et des réfrigérateurs », a indiqué Gina Raimondo, secrétaire au Commerce des États-Unis.

Des GPS basiques scotchés dans les avions

De plus, deux des fabricants de tanks en Russie se retrouvent actuellement à l'arrêt, faute de composants. La situation n'est d'ailleurs pas limitée aux tanks. Le secrétaire d'État à la Défense britannique Ben Wallace a indiqué que les Russes ont également recours au bricolage pour leurs bombardiers SU-34. Sur plusieurs appareils abattus, les Ukrainiens ont découvert des récepteurs GPS basiques, scotchés sur le tableau de bord, pour compenser leurs systèmes de navigation insuffisants.

Ces informations plutôt anecdotiques révèlent l'efficacité des sanctions contre la Russie. Le 30 avril, Volodymyr Zelensky a annoncé que l'armée ukrainienne avait détruit plus de 1.000 chars, 200 avions et 2.500 véhicules blindés russes. À cause des sanctions, le Kremlin pourrait être dans l'incapacité de remplacer ces pertes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !