On l'attendait depuis des années et c'est fait. Dix-sept fabricants de téléphones mobiles se sont enfin mis d'accord à l'occasion du salon Mobile World Congress : leurs chargeurs deviendront interchangeables en 2012.

Cela vous intéressera aussi

C'est semble-t-il sous la pressionpression de la Commission européenne que les principaux fabricants de mobiles, regroupés au sein de la GSMA (Association GSMGSM), ont décidé d'adopter un standard pour les chargeurs de batteries. Dix-sept d'entre eux se sont engagés à généraliser cette bonne idée, de nature à nous simplifier la vie. L'annonce vient d'en être faite au salon mondial de la téléphonie mobile (Mobile World Congress), à Barcelone.

Techniquement, la solution est des plus classiques. Il fallait juste s'entendre sur quelques paramètres physiquesphysiques et électriques. Côté mobile, le connecteur obéira au format micro-USB, déjà connu et notamment sur des téléphones haut de gamme. Electriquement, le chargeur délivrera une tension de 5 voltsvolts pour une puissance maximale de 2,5 wattswatts. Le standard prendra le nom d'UCS pour Universal Charging Solution.

Il est également conçu pour réduire la consommation électrique du chargeur lorsque celui-ci reste branché alors que la batterie du téléphone est pleine ou que le mobile a été retiré. Le standard UCS correspond à la norme dite quatre étoiles créée par plusieurs fabricants pour répondre aux exigences ou aux recommandations de l'Union européenne et de l'administration des Etats-Unis. Un chargeur consommant en veille plus de 0,5 watt n'a droit à aucune étoile. Pour en avoir quatre, l'appareil ne doit réclamer qu'entre 0,03 et 0,15 watt. La GSMA espère faire ainsi baisser de moitié la consommation moyenne des chargeurs.

On jettera moins

Parmi les signataires figurent Nokia, Motorola, LG, Sony Ericsson et Samsung. Des opérateurs (notamment Orange) adhèrent également à cet engagement. Concrètement, en 2012, la majorité des chargeurs proposés par ces industriels seront estampillés UCS et donc interchangeables. La première conséquence est qu'il sera possible de charger son téléphone à l'aide du chargeur d'un ami. Mais, bien sûr, on peut raisonnablement espérer une baisse des prix par rapport aux modèles actuels qui, à part quelques chargeurs proposés par différentes sociétés pour quelques mobiles suffisamment répandus, constituent un marché étroit (ce qui augmente les prix de revient) et captif (ce qui incite à maintenir des tarifs élevés).

Une autre conséquence est d'allonger la duréedurée d'utilisation du chargeur puisqu'il ne sera plus nécessaire de le remplacer quand le mobile est changé. D'après la GSMA, le nombre de chargeurs fabriqués chaque année pourrait diminuer de moitié. Effet de serreEffet de serre oblige, l'association a calculé l'économie d'émissionémission de gaz carboniquegaz carbonique que cette réduction entraînera et l'estime entre 13,6 et 21,8 millions de tonnes chaque année à l'échelle de la planète (à titre de comparaison, les transports en Ile-de-France émettent 23 millions de tonnes par an).

Voir aussi

Découvrez notre comparateur de forfaits mobiles