Tech

Des piles à combustible DMFC pour ordinateurs et téléphones portables

ActualitéClassé sous :informatique , recharge d'une batterie , pile à combustible au méthanol

-

Panasonic vient de présenter deux modèles de piles à combustible au méthanol, pour remplacer la batterie d'un portable ou recharger celle d'un mobile. Un ustensile qui pourrait se généraliser dans les années à venir.

Le chargeur à méthanol peut recharger simultanément deux batteries. © Panasonic

Recharger la batterie d'un geste, en changeant un réservoir en plastique, comme on remplacerait la cartouche d'un stylo à plume : c'est la promesse des piles à combustible au méthanol, alias DMFC (direct methanol fuel cell). Depuis plusieurs années, différents fabricants tentent de rendre commercialement utilisable ce procédé connu depuis des lustres.

Comme les piles à combustible utilisées dans les voitures à propulsion électrique, une DMFC produit du courant grâce à la réaction de l'hydrogène et de l'oxygène pour donner de l'eau. Mais, différence de taille, l'hydrogène n'est pas stocké dans un volumineux réservoir. Il est fourni sous forme de méthanol (CH3-OH) en solution dans l'eau. A l'anode, cet alcool perd de l'hydrogène et donne du gaz carbonique, en même temps que des électrons. L'hydrogène (H+) migre dans l'électrolyte jusqu'à la cathode où il réagit avec l'oxygène de l'air pour produire de l'eau (en captant des électrons).

La pile de Panasonic (en bleu) s'insère à la place d'une batterie dans un ordinateur portable. © Panasonic

Consommation d'un portable : dix centimètres cubes de méthanol à l'heure

Au début 2008, Sony a présenté un prototype de pile DMFC et Toshiba, qui travaille dans ce domaine depuis longtemps, a annoncé au dernier salon Ceatec en octobre 2008, les premiers modèles pour mars 2009, destinés aux téléphones portables. C'est maintenant au tour de Panasonic de sortir du bois. Lors d'un récent salon consacré à ce domaine en ébullition (Hydrogen Energy Advanced Exhibition 2008, qui se tient actuellement près de Tokyo), le fabricant japonais a présenté deux modèles très aboutis.

Le premier prend la forme d'une batterie pour ordinateurs portables. Pesant 370 grammes, cette pile offre - dixit Panasonic - 20 heures d'autonomie avec 200 centimètres cubes de méthanol. Quand la panne sèche s'annonce, il suffit de faire le plein... Le second modèle est un peu plus épais et sert de chargeur pour des petits appareils, par exemple des mobiles.

Avec ses deux connecteurs, il peut, affirme Panasonic, charger deux batteries simultanément. L'intérêt d'un tel dispositif est moins évident. Les campeurs, sans doute, apprécieront de pouvoir recharger leur mobile loin de toute prise de courant... Le constructeur n'annonce pour l'instant aucun tarif et n'espère pas une commercialisation avant 2012.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi