Tech

Epson commercialise un chargeur électrique sans contact

ActualitéClassé sous :informatique , recharge , contact métallique

Présenté l'an dernier dans une première version aux performances insuffisantes, ce dispositif transmet une - petite - puissance électrique à quelques millimètres de distance. De quoi recharger un appareil en évitant la présence de contacteurs à l'air libre, par exemple en milieu humide.

Epson commercialise un chargeur électrique sans contact

Le téléphone ou l'appareil photo simplement posé sur un support en plastique, même trempé, se recharge en toute sécurité... L'idée n'est pas nouvelle et une telle possibilité serait intéressante dans nombre de situations, atmosphère conductrice, explosive ou simplement corrosive pour des contacts métalliques. Le principe est l'induction électromagnétique. Un courant électrique dans un bobinage induit un champ magnétique qui, à son tour, génère un courant électrique dans une bobine située à proximité immédiate et dans le même axe. Les pertes sont inévitables et la puissance transmise est limitée par la taille des bobines.

En novembre dernier, Epson avait montré un dispositif fonctionnel et, surtout de dimensions modestes, mais encore un peu gros et trop peu puissant. Le bobinage du récepteur était de 2,3 mm et le courant maximum généré de 100 milliampères sous une tension de 5 volts, soit 0,5 watt.

A travers le plastique du boîtier

L'entreprise vient de montrer un modèle nettement amélioré, dont le récepteur peut produire une intensité maximale de 500 milliampères, soit une puissance théorique de 2,5 watts. Le rendement de la transmission atteindrait 70%, soit une puissance reçue de 1,75 watt. L'épaisseur de la bobine réceptrice n'est plus que de 0,8 millimètre, l'ensemble du récepteur mesurant 40 x 30 x 5,3 mm.
Pour que l'un recharge l'autre, les deux éléments doivent être éloignés au maximum de 3,8 millimètres, et peuvent être désaxés au maximum de 5 millimètres. On peut donc facilement construire un support épousant la forme de l'appareil à recharger.

Le système mis au point par Epson comporte un contrôleur (ou plutôt deux, l'un dans l'émetteur et l'autre dans le récepteur) capable de détecter la présence de l'appareil à charger mais aussi celle d'un objet métallique étranger, comme une pièce de monnaie par exemple.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi