Jusqu'au 19 juin 2021, les innovations technologiques et numériques les plus prometteuses sont mises en avant au salon Vivatech. Petit tour d'horizon des idées les plus inventives !

Des données stockées dans une plante, une capsule de téléconsultation pour faire un bilan de santé, une lampe qui atténue la dyslexie: les start-up rivalisent d'inventivité à la grand-messe française du numérique, Vivatech qui se tient jusqu'au 19 juin 2021, porteporte de Versailles à Paris. Voici quelques une des innovations présentées au salon :

Voir aussi

C'est parti pour VivaTech, le plus grand salon européen dédié à la tech !

Un cloud dans l'ADN des plantes

Grow Your Own Cloud est une start-up fondée par Monika Seyfried, dont l'objectif est de stocker des données dans l'ADNADN d'organismes vivants. Testé pour le moment sur des plantes, le projet est encore dans une phase embryonnaire.

Il s'agit d'insérer un petit fichier (photo, texte...) en le transcrivant en format numérique. Ensuite, les scientifiques du laboratoire construisent l'ADN qui correspond au fichier numérique, pour l'injecter dans la plante.

« Nous vivons dans un monde où les données polluent énormément. Cette innovation permettra de diminuer l'impact environnemental des données », espère Monika Seyfried.

Une start-up souhaite stocké des données dans des plantes grâce à l'ADN. © Grow Your Own Cloud
Une start-up souhaite stocké des données dans des plantes grâce à l'ADN. © Grow Your Own Cloud

Une capsule de téléconsultation

La AI PodPod, pour Artificial Intelligence Pod, développée par Bodyo, est une grande cabine arrondie blanche, dont l'intérieur est éclairé par un néonnéon bleu. Elle permet de faire un bilan santé et des téléconsultations.

« En 6 minutes, elle prend 26 mesures », affirme son créateur Patrice Coutard. « Le poids, la taille, la pression artériellepression artérielle... Elle cherche même des potentielles maladies et, si elle ne trouve rien, elle entre dans un parcours de préventionprévention. »

Elle a été imaginée pour les pharmacies ou les hôpitaux dès le 1er novembre 2021. Les premières cibles de Bodyo sont les désertsdéserts médicaux et les zones géographiques dans lesquelles les hôpitaux sont surchargés. L'objectif est de soulager le personnel soignant en laissant la Pod faire les diagnosticsdiagnostics de base.

L'AI Pod développé par Bodyo et présenté à Vivatech. © Bodyo
L'AI Pod développé par Bodyo et présenté à Vivatech. © Bodyo

Une téléportation virtuelle

La « Crystal Man » est un écran de 86 pouces permettant de diffuser des hologrammeshologrammes humains en direct, une nouveauté de l'agence Fosfor, spécialisée dans la création d'expériences nouvelles avec des technologies de pointe.

Cette innovation, « prochainement » disponible pour les entreprises, est censée permettre à quelqu'un de se présenter en direct et d'interagir avec un interlocuteur n'importe où dans le monde, selon Cédric Besacier le cofondateur de la start-up, également développeur d'hélices holographiques.

Elles sont serties de ledsleds et d'un microprocesseur qui permet d'afficher le pixel au bon endroit pour former le texte voulu et dans la couleurcouleur souhaitée.

Une lampe qui atténue la dyslexie

La dyslexiedyslexie est un « trouble qui concerne entre 5 et 10% de la population mondiale », selon le PDG Julien Legras. Sa société Lexilife présente sa première innovation à Vivatech qui cible la difficulté d'apprentissage, du décodage et de la compréhension de la lecture.

La Lexilight est une lampe, déjà sur le marché, qui possède une technologie de lumièrelumière modulée et pulsée permettant d'envoyer une information au cerveaucerveau qui va atténuer les effets de la dyslexie en adaptant l'œilœil à une vision dite « classique. »

 La Lexilight conçue pour aider les dyslexiques. © Lexilife
 La Lexilight conçue pour aider les dyslexiques. © Lexilife

Un emballage « du futur »

The Box est un emballage solidesolide et réutilisable, créé et déjà testé pour remplacer le carton « et le gâchis qui en est fait », explique Kavya Mohan, responsable de LivingPackets France, la société qui développe ce produit depuis 4 ans.

Le principe est simple : un client achète un produit qui est livré par The Box. Il télécharge ensuite l'applicationapplication pour géolocaliser et réceptionner son achat. L'emballage The Box sera ensuite réutilisé pour un prochain colis suivant ou déposé en relais colis pour servir à quelqu'un d'autre.

The Box, l'emballage de demain réutilisable et résistant. © Living Packets
The Box, l'emballage de demain réutilisable et résistant. © Living Packets