Tech

Un projet européen permet de récupérer un traité "caché" d'Archimède

ActualitéClassé sous :Tech , archimède , manuscrit

-

L'Europe, sans doute plus qu'aucune autre région du monde, possède un héritage de manuscrits et de documents d'archive qui se détériorent régulièrement ou se trouvent en fâcheux état du fait d'incendies, de dégâts des eaux, de taches ou de restaurations pitoyables.

Crédits :CORDIS

La détérioration physique de ces documents constitue une perte majeure pour l'héritage culturel européen. Aussi la Commission européenne a-t-elle décidé en 2003 de financer un projet innovant étalé sur deux ans et visant à concevoir un outil convivial et peu onéreux de numérisation, de restauration virtuelle et d'archivage de textes et de manuscrits anciens et dégradés.

Le projet IsyReaDeT, financé dans le cadre du programme CRAFT, qui relève lui-même du Cinquième programme-cadre (5e PC), a désormais atteint son but et permis la mise au point d'un brillant procédé de traitement modulaire, faisant appel à une caméra multispectrale et à des algorithmes de traitement de l'image.

Dans une interview accordée à CORDIS Nouvelles, Elena Console et Rossella Tassone, de la société italienne TEASAS, coordinatrice du projet, ont expliqué le mode de fonctionnement de ce nouveau système.

"L'imagerie multispectrale, en faisant appel à une sélection de bandes spectrales telles que les rayons ultraviolets et infrarouges, permet à l'utilisateur d'obtenir des images de documents détériorés et de voir ce qui est invisible à l'oeil nu", a expliqué E. Console.

"Selon le type d'encre utilisée, les rayons infrarouges nous permettent de voir des caractères dissimulés ou même des caractères ayant disparu avec le temps. Les rayons ultraviolets nous permettent de voir ce qui a causé la dégradation du texte sans avoir à toucher le document et sans test chimique qui l'endommagerait davantage encore, voire le détruirait", a ajouté E. Console.

Une fois que la caméra multispectrale a révélé la "face cachée" du document endommagé, il est alors possible d'améliorer l'image numérique via différentes techniques de traitement de l'image afin d'effacer les taches et d'accroître la lisibilité du texte.

Comme l'ont expliqué Mmes Console et Tassone, les algorithmes IsyReaDeT ont été testés sur un document fourni par le Walters Art Museum de Baltimore aux Etats-Unis. Ce document, connu sous le nom de "Palimpseste d'Archimède", est un ancien manuscrit réunissant différents traités rédigés par l'illustre philosophe et mathématicien, qui avait été réutilisé et recouvert par l'écriture d'une prière byzantine au XIIe siècle. Grâce au système IsyReaDeT, il a été possible de restaurer les inscriptions dissimulées sous la prière et de récupérer certaines pages des textes d'Archimède.

"Nous nous félicitons au plus haut point des résultats de ce projet", a déclaré E. Console à CORDIS Nouvelles. "Nous avons réalisé un prototype de système modulaire aussi petit par la taille et le prix que facile à utiliser, même pour les novices en mathématiques."

"L'utilisation du système peut en outre se faire à titre préventif et n'est pas restreinte aux documents endommagés. Il permet la reproduction virtuelle et la diffusion de livres et de documents via Internet, ainsi que sur CD-Roms multimédias. Notre objectif est de propager la culture de manière à toucher davantage de gens", a précisé E. Console.

La modularité du système fait également qu'un utilisateur intéressé uniquement par une saisie multispectrale ou une amélioration des performances de l'image peut utiliser les fonctions séparément.

"Le prototype nécessite bien sûr encore quelques adaptations, étant donné qu'il peut être amélioré en permanence. Nous recherchons actuellement d'autres sources de financement pour en faire un produit commercialisable", a conclu E. Console.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi