Tech

Piratage numérique : le SNEP préconise des procès contre les internautes

ActualitéClassé sous :Tech , piratage , numérique

-

Lors de la "Midem Music conference" qui a eu lieu à Cannes, la SNEP (Syndicat National de l'édition Phonographique) qui regroupe 48 membres dont Universal Music, Warner Music, Sony Music et Bertelsmann a annoncé que les ventes sur le marché de la musique en France avait baissé de façon significative en 2003.

KaZaA, le logiciel de Peer To Peer (P2P) le plus connu

La SNEP précise que cette baisse de 14.6% (chiffre d'affaire total de 2.1 milliards d'euros enregistré pour 2003) par rapport à 2002 est principalement dûe à la démocratisation d'Internet et au piratage numérique.

Le manager principal de la SNEP, Herve Rony demande à ce que des actions en justice d'envergure contre les pirates soient engagées en France, comme aux Etats-Unis et en Angleterre.

Herve Rony précise qu'il est nécessaire de "sortir le bâton" afin que les consommateurs français laissent tomber les systèmes illégaux comme KaZaA, au profit de systèmes légaux comme iTunes Music Store (NDLR : qui n'est pas encore disponible en Europe).

La SNEP se heurte toutefois à des problèmes législatifs pour arriver à ses fins, Herve Rony qui espère convaincre le parlement a toutefois déjà obtenu le soutien du Ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, pour réduire le piratage numérique.

Cela vous intéressera aussi