Tech

P2P : une vingtaine de plaintes pour la France

ActualitéClassé sous :Tech , p2p , peer to peer

La société civile des producteurs phonographiques (SCPP) a déposé hier une vingtaine de plaintes contre X contre les internautes français qui utilisent les systèmes Peer To Peer (P2P) pour télécharger de façon illégale de la musique sur Internet. Ces plaintes concernent Paris et la province.

P2P : une vingtaine de plaintes pour la France

Marc Guez, directeur général de la SCPP a déclaré à ce sujet : "Nous espérons qu'elles aboutiront à des peines d'intérêt général dissuasives et à des sanctions financières dissuasives ... c'est la fin de l'impunité". Il a toutefois précisé que ces plaintes concernent "les plus gros pratiquants" de téléchargements illicites et qu'il était ici question d'un premier volet d'une action d'ampleur. En septembre, a-t-il ajouté, "des actions seront prises auprès des fournisseurs d'accès à Internet à qui nous demanderons de fermer les comptes de leurs clients se livrant au téléchargement illégal".

Certaines études ont montré que des actions similaires menées aux Etats-Unis auraient permis une reprise des ventes. Les maisons de disques accusent en effet le P2P d'être à l'origine de la baisse des ventes. Il est important de préciser que ces études sont toutefois contestées par d'autres démontrant exactement le contraire... Une annonce qui intervient alors que le premier système de téléchargement de musique légal, iTunes Music Store, a été lancé en France il y a seulement deux semaines...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi