Tech

P2P : BitTorrent séduit la Nasa et les fournisseurs de contenu

ActualitéClassé sous :Tech , BitTorrent , p2p

Alors que vient de sortir la version 4.0 de BitTorrent, le logiciel de partage développé par Bram Cohen, celui-ci semble faire de plus en plus d'adeptes. En décembre 2004, il représentait déjà plus de 35 % du trafic internet selon The Register et son utilisation semble continuer de progresser d'autant plus avec la multiplication de sites proposant des contenus légaux : CommonBits, Torrentocracy, Prodigem, Bt Etree...

P2P : BitTorrent séduit la Nasa et les fournisseurs de contenu

Selon Wired, la Nasa elle-même a choisi Bit Torrent pour permettre aux utilisateurs de télécharger et d'accéder aux images satellites de la terre de son programme open source World Wide. De là à proposer d'utiliser le protocole pour diffuser des données ou des vidéos et faire des économies de bande passante et de serveurs, il n'y a qu'un pas qu'a rapidement franchi le site Joi Ito.

Comme le rapporte Wired, prenant pour exemple la distribution gratuite et légale de Outfoxed, le documentaire critique sur la chaîne américaine Fox News, via Bit Torrent : son téléchargement par 1500 personnes sur 2 mois aurait du représenter 750 gigas de trafic. Avec Bit Torrent et le "peercasting", il n'en a fallu que 5 pour accomplir cette diffusion.

Si les grands studios sont encore suspicieux, beaucoup comprennent tout de même l'intérêt pratique de la technologie. Kontiki propose un logiciel, qui, comme Bit Torrent, optimise les téléchargements en P2P. AOL l'utilise déjà pour faire circuler des bandes annonces sur son site dédié (Moviefone). Ainsi, quand vous regardez une bande annonce, vous téléchargez un plug-in caché qui permet de partager son contenu avec les autres, tant et si bien que 80 % des bandes annonces que vous consultez sur ce site vous sont délivrées par les autres utilisateurs.

Paul Andrews, journaliste au Seattle Times, explique très bien qu'appliquée à des contenus légaux comme ceux de CommonBits, qui fournit essentiellement des contenus politiques, la technologie Bit Torrent transforme l'internet en un réseau de diffusion radio et télé à la demande. Selon lui, l'avenir de la télévision passe par l'intégration du podcasting, du RSS, des tags (des balises pour spécifier des sujets) et de Bit Torrent.

Incontestablement, ces technologies changent notre rapport aux médias. Comme le constate Business Week à propos du podcasting : "Considérons les faits : sans licences, sans fréquences, sans émetteurs, des gens ordinaires travaillent à créer des programmes radios pour des milliers d'autres. Et empiètent sur une industrie tout entière."

Cela vous intéressera aussi