Tech

Grid computing, nouveaux médicaments et séismes

ActualitéClassé sous :Tech , grid computing , grille de calcul

Le projet "Enabling grids for e-science" (EGEE), financé par l'Union européenne, a ajouté à celles déjà déployées sur son infrastructure de grille des applications pour la recherche de nouveaux médicaments et l'analyse des séismes.

Grid computing, nouveaux médicaments et séismes

Le projet EGEE réunit des experts de plus de 27 pays autour d'un objectif commun qui est de développer une infrastructure de service Grid accessible aux scientifiques 24 h/24.

L'application pour la recherche de médicaments vise à découvrir de nouvelles substances médicamenteuses potentielles pour lutter contre la malaria. Des scientifiques vont effectuer un "criblage in silico" qui permettra aux chercheurs de calculer la probabilité d'arrimage de médicaments potentiels sur une protéine cible - soit, dans ce cas, sur le site actif des protéines d'un des parasites de la malaria.

Il faudrait, dans des conditions normales, six mois pour mener à bien une étude telle que celle-ci, qui utilise 100.000 médicaments potentiels. Grâce à l'infrastructure de grille EGEE, la phase initiale n'a pris que deux jours. L'étape suivante - qui ne durera que quelques semaines - vise à accroître la performance de l'application et à évaluer des millions de médicaments potentiels. En travaillant à ce rythme, les chercheurs espèrent progresser de façon significative dans la mise au point d'un nouveau médicament contre la malaria.

L'application d'analyse des séismes s'inscrit dans une perspective à plus long terme. S'appuyant sur l'infrastructure de grille EGEE, des chercheurs français ont été en mesure d'analyser le séisme qui a touché l'Indonésie le 28 mars 2005 à peine 30 heures après qu'il se soit produit. Comprendre les paramètres exacts - quand, où et comment - d'un séisme permettra aux chercheurs de mieux comprendre le pourquoi du phénomène et, peut-être, à l'avenir, de lancer des alertes précoces et de prédire l'impact probable des tremblements de terre.

Financé à concurrence de plus de 30 millions d'euros par la Commission européenne, le projet EGEE est l'un des plus vastes du genre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi