Tech

Google vs BNF: deux siècles de journaux en ligne

ActualitéClassé sous :Tech , Bibliothèque Nationale de France , BNF

La Bibliothèque nationale de France lance un programme pluriannuel de numérisation de la presse française. Depuis 1997, la bibliothèque numérique de la BnF, Gallica, a mis en ligne plus de 76.000 textes et 80.000 images.

Google vs BNF: deux siècles de journaux en ligne

Cet ensemble considérable de documents numérisés est constitué d'ouvrages, de revues, d'estampes et de photographies librement accessibles provenant majoritairement des collections patrimoniales. Cette offre documentaire répond à un besoin patent ainsi qu'en témoigne le succès qu'elle rencontre : le site a atteint, pour le seul mois de janvier 2005, le chiffre de 1.195.000 documents consultés.

Or, il manquait à cette belle vitrine de diffusion culturelle un pan de l'histoire contemporaine, à savoir les sources constituées par la presse écrite depuis le XIXe siècle jusqu'en 1944, soit près de 3,2 millions de pages numérisées. La mise en ligne de ces textes constituera un événement majeur à la fois pour les chercheurs et pour le grand public. Cette aventure pionnière est notamment rendue possible grâce au concours des quotidiens nationaux et régionaux qui participent à l'aventure et au soutien financier accordé par le Sénat. Les premiers titres numérisés sont : Le Figaro (avec son supplément littéraire), Le Temps, La Croix ,L'Humanité.

Viendront ensuite : Le Gaulois, Le Petit Parisien (y compris son supplément hebdomadaire), La Lanterne (et son supplément hebdomadaire), L'Intransigeant, La Justice, Le Matin, L'Aurore, Ouest-Eclair (pages nationales de l'édition principale), L'Action française, Le Journal des débats, Le Constitutionnel, L'Univers, La Presse, Le Siècle, Le Petit Journal (avec supplément hebdomadaire), Le Rappel, Gil Blas (avec supplément hebdomadaire) et L'Echo de Paris.

Très vieille institution française créée sous le roi Francois Ier, la BNF devrait donc proposer aux internautes dès l'année prochaine des documents d'une grande valeur historique mais ne bouleversera certainement pas l'univers de la presse sur le Net. Entre l'absence des version numériques des livres ou des journaux (non réclamé lors du dépôt légal) et un projet d'archivage du web en attente de textes officiels, la BNF se limite pour le moment à être un "musée du livre" mais certainement pas la base de données numérique globale et francophone qui sera capable de rivaliser avec Google, MSN ou Yahoo...

Cela vous intéressera aussi