Tech

L'internet européen en chiffres

ActualitéClassé sous :Internet , web , europe

Eurostat, l'Office statistique des Communautés européennes, publie deux synthèses européennes, l'une sur "L'utilisation d'internet par les individus et les entreprises en 2004" (mai 2005) et la seconde intitulée "Utilisation d'Internet en Europe : sécurité et confiance" (juin 2005). Les observations portent sur le 1er trimestre 2004.

L'internet européen en chiffres

Selon Eurostat, 47% des Européens déclarent avoir utilisé l'internet dans les 3 mois précédant l'enquête. Ce taux varie considérablement selon les pays : supérieur à 70% dans tous les pays scandinaves (82% en Suède), il descend à 20% en Grèce.

Le taux de connexion s'établit à 51% pour les hommes et 43% pour les femmes. Mais le niveau d'éducation et l'âge sont beaucoup plus discriminants. 80% des hommes et 74% des femmes ayant un niveau d'éducation "élevé" avaient utilisé l'internet pendant la même période, contre 30% des hommes et 23% des femmes ayant "faible" niveau d'instruction. Parmi les 15-24 ans, 76% des hommes et 74% des femmes ont utilisé l'internet dans les 3 mois qui précèdent l'enquête ; entre 25 et 54 ans, les chiffres baissent respectivement à 57% et 51% pour les 55-74 ans, à 27% et 16%. Autrement dit, moins une population est internaute, plus l'écart relatif entre les sexes se creuse.

L'enquête "entreprises" ne s'intéresse qu'aux entreprises de plus de 10 salariés. 89% d'entre elles utilisent l'internet, les variations entre pays s'avérant somme toute assez faibles, sauf en ce qui concerne la Roumanie (50%). La quasi-totalité des entreprises de plus de 500 salariés sont connectées, mais l'écart avec les petites entreprises (10-49 salariés) est désormais assez faible, sauf au Portugal et dans certains pays de l'Est. En revanche, les écarts se creusent dès lors que l'on s'intéresse aux entreprises qui effectuent des achats sur l'internet (48% des grandes entreprises et 32% des petites, les pays scandinaves et l'Irlande se détachant très nettement).

L'enquête sur la confiance et la sécurité confirme un phénomène désormais bien connu : les acheteurs en ligne signalent très peu de problèmes de sécurité et lorsqu'ils le font, se plaignent plutôt de la qualité de service ou des délais de livraison que de la sécurité proprement dite ; en revanche, les non-acheteurs affichent des craintes sur la sécurité qui masquent souvent leur peu de goût pour les achats à distance. En revanche, les utilisateurs sont nombreux à se plaindre du spam (de 20% en Turquie à 81% en Islande) ou à avoir reçu des virus (de 11% en Irlande à 40% en Lituanie). Résultat, plus de la moitié des utilisateurs individuels a installé ou mis à jour un pare-feu et/ou un logiciel antivirus. Cependant, selon les pays, entre 5% et 20% (République tchèque et Hongrie) des entreprises ne disposent toujours d'aucun système de protection.

On note enfin que dans tous les pays ou presque, les modes de connexion à haut débit dépassent désormais le RNIS, qui était encore il y a quelques années le principal réseau d'accès pour les petites entreprises et les professionnels.

Et la France ? La France n'a visiblement fourni aucune donnée dans le cadre de cette enquête européenne !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi