Tech

Facebook, voie d’accès vers les sites d’actualité selon AT Internet

ActualitéClassé sous :Internet , AT Internet , moteur de recherche

Pour parvenir sur un site d'actualité - par exemple Futura-Sciences -, quel chemin empruntent les internautes ? La voie directe en cliquant sur le bouton d'un « favori » ? En suivant un lien trouvé sur un autre site ? Par un titre affiché par un moteur de recherche ? Tout cela à la fois bien sûr, mais dans quelles proportions ? AT Internet a analysé ces flux et déterminé les importances relatives de ces « affluents », en s'intéressant particulièrement aux réseaux sociaux, devenus de véritables carrefours du Web.

Si l’on demandait à chaque visiteur d'un site français d'actualité comment il est arrivé là, 36 % des réponses seraient « par Google ». Avec 5 %, la part de Facebook est en augmentation par rapport à 2012 et celle de Twitter est stable, à 1,1 %. © AT Internet

D'où viennent les visiteurs des sites d'actualité ? AT Internet, société spécialisée dans les outils d'analyse du Web, s'est penchée sur la question en observant le trafic menant sur 19 sites d'actualité français. L'étude met en évidence la part importante qu'ont prise les réseaux sociaux, et en particulier Facebook.

Il existe cinq « affluents », comme disent les statisticiens d'Internet, qui alimentent le flux d’internautes : le courrier électronique, les flux RSS, les moteurs de recherche, les autres sites (par exemple Facebook et Twitter) et tout simplement l'accès direct. Au sein de ce réseau, pas de surprise, c'est Google qui draine le plus d'internautes. Plus du tiers (36 %) des entrées sur un site d'actualité viennent de son moteur de recherche. Les réseaux sociaux sont minoritaires, mais leur rôle augmente.

Lorsqu'un internaute parvient sur un site français d'actualité en venant d'un autre site, plus d'une fois sur trois, c'est parce qu'il a trouvé un lien sur Facebook. La probabilité qu’il soit passé par Twitter est de 8 %. © AT Internet

Les réseaux sociaux amènent des visiteurs

Selon AT Internet, la part moyenne de Facebook dans les affluents totaux, qui était de 3,3 % en septembre 2012, est passée en septembre 2013 à 5 %. L'entreprise note que « la progression s'observe chaque mois (+0,6 point sur les 5 derniers), à l'exception du creux estival du mois d'août ». Twitter est loin derrière, avec 1,1 %, le même chiffre qu'en septembre 2012, mais après avoir atteint un pic à 1,3 % en mai et juillet.

Évacuant les autres affluents, et en particulier le fleuve Google, AT Internet s'est intéressé à une seule rivière : celle des accès venus d'un autre site Web. Facebook en est le principal contributeur, avec 34,2 %, et Twitter suit, avec 8 %.

Pour AT Internet, c'est la preuve que les réseaux sociaux deviennent un enjeu pour les sites d'actualité, qui reçoivent grâce à eux une part grandissante de leurs visiteurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi