Mots-clés |
  • Internet,
  • smartphone

Le trafic des sites Web en baisse en 2012, selon une étude AT Internet

Alors que l’usage d’Internet ne cesse de croître depuis la démocratisation du réseau dans les années 1990, la fréquentation des sites Web français s’est pour la première fois réduite, de 1 % pour l'année 2012. L’étude d’AT Internet montre en revanche une explosion de l’usage des applications mises en œuvre depuis les smartphones.

Le mois de décembre 2012 : marée basse pour les sites Web, tsunami pour les applis... © AT Internet Le mois de décembre 2012 : marée basse pour les sites Web, tsunami pour les applis... © AT Internet

Le trafic des sites Web en baisse en 2012, selon une étude AT Internet - 3 Photos

PDF

Pour la première fois de l’histoire d’Internet, la fréquentation des sites Web a baissé en 2012. C’est ce qu’affirme la dernière étude d’AT Internet, qui a comptabilisé la fréquentation de 3.553 sites, une sélection dont ont été exclus ceux dont « l’audience est anecdotique ou chaotique » et qui n'inclut que ceux dont l’essentiel de l’activité est généré en France.

En 2012, la fréquentation mensuelle des sites Web a varié de -5,5 % à +4,2 % (par rapport au même mois de l'année précédente). Globalement, le recul est de 1 %. Du jamais vu. © AT Internet
En 2012, la fréquentation mensuelle des sites Web a varié de -5,5 % à +4,2 % (par rapport au même mois de l'année précédente). Globalement, le recul est de 1 %. Du jamais vu. © AT Internet

Ce n’est qu’une demi-surprise car en 2011, la progression n’a été que de 1,5 %, contre 7 % en 2010. Ce fléchissement de la courbe se poursuit jusqu'à une inversion de pente en 2012. Malgré une petite croissance observée en octobre, l’ensemble de l’année se conclut sur une baisse de 1 % en moyenne pour un site Web.

Plus précisément, un quart des sites perdent 29,5 % de trafic et un quart augmentent de 12,2 % (en doutiez-vous, Futura-Sciences est de ceux-là...). Le reste, c’est-à-dire une moitié, enregistre un repli de 7,2 %.

Le trafic généré par les applis en mars, juin, septembre et décembre : un engouement passager ? « Non, sire, c'est une révolution ». © AT Internet
Le trafic généré par les applis en mars, juin, septembre et décembre : un engouement passager ? « Non, sire, c'est une révolution ». © AT Internet

Après le temps du Web vint l'ère des applis

Les Français se détournent-ils d’Internet ? Pas du tout, mais ils s'y connectent de plus en plus depuis leurs appareils tactilessmartphone ou tablette. La même étude s’est intéressée à l’utilisation des applications et là, les chiffres évoquent l’explosion de fréquentation des sites Web dans les années 2000 : +58 % en mars 2012, +61 % en septembre... et +74 % en décembre. En comparaison, lors du dernier mois de l’année, les sites Web ont vu leurs visites réduites de 0,9 %.

C’est la fête aux applis : un quart d’entre elles ont vu leur trafic grimper de 120 %, la moitié ont obtenu un gain de 4,6 % et un quart se contentent d’une augmentation de 10 %.

Les résultats de l'étude d'AT Internet (fournisseur de solutions de mesure d’audience web) ne traduisent probablement pas un phénomène uniquement français. Ils mettent en évidence une tendance lourde, qui s'est déjà concrétisée par la stagnation des ventes d'ordinateurs, en comparaison du taux d'équipement en smartphones.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires