Neuralink est dans le viseur des scientifiques, des chercheurs, des médecins, et désormais des défenseurs du bien-être animal. © Alain Mouton, Pixabay
Tech

Neuralink : une plainte déposée pour maltraitance animale au cours d'expériences avec l'implant cérébral

ActualitéClassé sous :intelligence artificielle , neuralink , bioéthique

-

[EN VIDÉO] Neuralink : un singe capable de jouer par la pensée  Grâce à l’implant cérébral Neuralink d’Elon Musk, Pager, un macaque de 9 ans, est capable de jouer à Pong par la pensée ! (vidéo en anglais) 

Aux États-Unis, une plainte a été déposée contre Elon Musk à propos des « souffrances extrêmes » subies par des primates lors des essais de ses implants cérébraux. Seuls 7 des 23 singes sont encore en vie.

Alors que son projet Neuralink est critiqué par de nombreux scientifiques, Elon Musk se retrouve aujourd'hui dans le viseur d'un groupe de défense de la cause animale. Business Insider rapporte qu'une plainte a été déposée sur le bureau du Département de l'Agriculture par le Comité des médecins pour une médecine responsable (Physicians Committee for Responsible Medicine).

Cette organisation affirme qu'elle a récupéré des centaines de pages de dossiers sur les expériences menées par l'Université de Californie-Davis où Neuralink exploite leur centre de recherche sur les primates. Dans ses dossiers, des autopsies et des rapports de vétérinaires démontrent que les tests d'implants cérébraux sur des singes sont effectués de manière illégale, et qu'ils provoquent  « des souffrances extrêmes en raison de soins inadéquats aux animaux et des implants de tête expérimentaux hautement invasifs au cours des expériences ».

70 % des primates sont morts

Au total, ce sont pas moins de 23 singes qui ont été la cible de ses expériences entre 2017 et 2020, et ce comité de médecins accuse l'université UC Davis et Neuralink de plusieurs violations de la loi, qu'il s'agisse de négligences dans le traitement de la douleur des animaux ou dans l'utilisation d'anesthésiants. Selon eux, seuls sept singes ont survécu à ces expérimentations.

On se souvient qu'en avril 2021, Elon Musk s'était vanté d'avoir réussi à faire jouer un singe au jeu « Pong », mais ces révélations jettent clairement le discrédit sur son projet, et on l'imagine mal aujourd'hui effectuer les mêmes expériences sur des humains. Du côté du laboratoire de l'université, on assure que ces expériences étaient en conformité avec « toutes les lois et réglementations applicables, y compris celles du département américain de l'Agriculture ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !