Vendue 149 dollars aux seuls développeurs, la SENZ3D d’Intel, avec son kit SDK, leur permet de créer des applications tirant profit des capacités de la caméra. Intel estime qu’il sera capable d’équiper les écrans des ordinateurs portables de ce dispositif d’ici un an et demi. © Intel

Tech

Intel veut des capteurs de mouvement et d'émotions dans les ordinateurs portables

ActualitéClassé sous :informatique , détection des mouvements , intel

Intel souhaite doter les écrans des ordinateurs portables d'une webcam en 3D capable de détecter les mouvements et les objets. Plus précise que le Kinect, car placée à proximité du sujet, elle permet de suivre précisément les mouvements et permettrait d'interpréter les émotions de l'utilisateur en fonction des expressions de son visage.

Adapter l'ordinateur à l'humain pour mêler en souplesse le meilleur du virtuel et du réel. C'est le projet universel des laboratoires de tous les constructeurs d'appareils high-tech. Intel est de la partie et ses laboratoires comptent donner une vue en 3D aux petits capteurs photo-vidéo placés en guise de webcam dans les écrans des ordinateurs portables. Ils pourraient ainsi détecter les mouvements et identifier les objets.

Au premier abord le procédé semble similaire au fameux Kinect de Microsoft qui cherche également à s'inviter directement dans l'écran des PC portables. Cependant, malgré les multiples applications que l'on connaît pour le Kinect (système de pesée virtuelle, stationnement automobile, détection d'un état dépressif...), pour Microsoft, le dispositif reste un accessoire essentiellement ludique.
Interrogé par Futura-Sciences, Julien Laval, le responsable des relations publiques d'Intel France nous a expliqué la différence entre la caméra 3D du fondeur et celle de Microsoft : « la caméra est pourvue d'un seul capteur vidéo et d'un capteur de profondeur infrarouge au lieu des deux capteurs vidéo stéréo du Kinect. Le capteur infrarouge repère les contours des objets et leur profondeur, ce qui permet d'obtenir très facilement et à moindre frais une image 3D fidèle ».

La webcam 3D pour PC portable d’Intel sera capable de tracer précisément les contours et les caractéristiques physiques d’un objet pour l’identifier et interpréter ses mouvements. On voit ici l'exemple des doigts de la main mais l'outil pourrait aussi analyser les émotions d'un individu en suivant les expressions de son visage et, pourquoi pas, utiliser la reconnaissance faciale pour identifier un utilisateur. © Intel

La webcam 3D est déjà prête pour les développeurs

En outre, contrairement au Kinect qui éprouve des difficultés lorsqu'il s'agit de capter certains détails, comme les traits d'expression d'un visage ou encore les mouvements des doigts, le modèle d'Intel y parvient sans trop d'encombre. Comme le sujet est situé entre 30 cm et 1 mètre, de l'objectif, « chaque doigt de la main est vu par la caméra, ce qui autorise des mouvements comme le "pinch and zoom" par exemple » précise Julien Laval.

Le laboratoire d’Intel qui a développé le projet ne manque pas d'idées sur ses applications potentielles. La caméra d'Intel peut directement servir de scanner 3D pour reproduire un objet à partir d'une imprimante 3D, par exemple. Elle peut également identifier l'état émotionnel des individus. Le système peut traquer l'expression d'un visage pour percevoir ce qu'un joueur peut ressentir. Il pourrait être aussi exploité de façon éducative. Ainsi, si un enfant lit un texte et qu'il bute sur un mot ou une phrase, en détectant l'expression de son visage et ses intonations de voix, le système peut identifier le mot ou la phrase qui pose problème. Des performances de ce genre ont permis il y a peu d'améliorer l'interface utilisée par le physicien Stephen Hawking pour communiquer avec son entourage.

L'arrivée de cette caméra 3D intégrée aux écrans d'ordinateurs n'est pas prévue pour cette année. À priori, elle n'interviendra pas avant le second semestre 2014. En attendant, en collaboration avec Creative, Intel propose déjà un modèle de webcam 3D autonome. Baptisée SENZ3D, elle a été présentée il y a un an à l'Intel Developper Conference 2012 à San Francisco. Elle est commercialisée à destination des développeurs au prix de 149 dollars (environ 113 euros).

Le laboratoire Perceptual Products & Solutions d'Intel propose également aux développeurs le kit SDK Perceptual Computing qui est conçu afin qu'ils puissent tirer parti du potentiel de cette caméra pour créer leurs applications. Si la sauce prend et que le petit œil 2D des écrans d'ordinateurs disparaît au profit de cette invention, il est possible qu'à l'avenir cette caméra 3D débarque également sur les smartphones et des tablettes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi