Microsoft a modifié la procédure d'installation de Windows. Désormais, l'utilisateur devra choisir son navigateur, qui ne sera donc pas nécessairement Internet Explorer...
Cela vous intéressera aussi

A partir du 11 août prochain, lors de l'installation de Windows XPWindows XP, VistaVista ou la dernière mouture baptisée 7, l'installation conjointe du navigateurnavigateur Internet Explorer, actuellement en version 8, ne sera plus automatique. Le détail n'est pas une anecdote technique mais la réponse de Microsoft à un feufeu de critiques et même d'injonctions de la part de la Communauté européenne qui voit dans l'intégration d'IE8 un délit de vente liée.

Une plainte avait été déposée auprès de la Communauté européenne par Opera SoftwareSoftware et la Fondation Mozilla, éditeurs de navigateurs concurrents qui voient leurs parts de marché réduites à la portion congrue.

La solution qui a la faveur des autorités européennes serait que Microsoft n'intègre pas du tout IE8 mais que, lors de l'installation de Windows, un module propose à l'utilisateur de choisir son navigateur par défaut.

Partie de poker avec la Communauté européenne

Avec cette solution de compromis, Microsoft espère éviter d'en arriver là. Jusqu'à présent, l'installation automatique de Windows, d'autorité, met en place InternetInternet Explorer. Seule la procédure d'installation personnalisée offre ce choix et donc l'installation d'un autre navigateur.

Bien sûr, une fois IE installé, rien n'empêche de télécharger Opera ou Firefox et de le choisir ensuite comme navigateur par défaut. Mais cette manipulation n'est pas du goût de la majorité des utilisateurs, qui préfèrent que l'installation se déroule automatiquement.

Toujours en négociation sur le sujet avec Bruxelles, Microsoft, qui a annoncé cette modification assez discrètement, espère donc avancer sur la voie d'un accord. Récemment, la firme américaine avait déjà proposé de livrer en Europe une version spéciale, Windows 7 E, sans Internet Explorer.

Mais il n'est pas certain que les autorités européennes acceptent ces solutions...