Toute la population ukrainienne peut désormais participer à la défense du pays en signalant les drones kamikazes et autres menaces dans les airs grâce à une nouvelle application sur Android. Une version iOS devrait sortir dans les prochaines semaines.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'armée américaine teste une escadrille de 103 mini-drones autonomes Aux États-Unis, le département de la Défense a testé avec succès un groupe de 103 microdrones largués depuis trois avions de combat. Mus par une intelligence artificielle, ces petits engins de 16 centimètres de long ont démontré leur capacité à voler en formation et à prendre des décisions pour s'adapter aux circonstances.

Depuis l'invasion par la Russie, l'Ukraine n'a cessé d'utiliser les technologies modernes pour l'aider dans son combat. Dès le début, soldats et civils ont utilisé des drones pour lâcher des bombes sur les chars et cibler les positions ennemies. Toutefois, depuis deux semaines, la Russie a adopté une stratégie similaire et a lancé une campagne de terreur sur l'Ukraine avec des missilesmissiles et dronesdrones iraniens kamikazes qui ciblent les centres urbains.

Les défenses antiaériennes du pays sont insuffisantes pour faire face à cette nouvelle menace. Les pays occidentaux ont expédié différents armements pour leur venir en aide, comme la France qui a envoyé des batteries de missiles Crotale. Mais l'Ukraine a également développé un autre système de défense : une applicationapplication Android. Lorsque les menaces sont détectées aussi tôt que possible, les défenses sont plus efficaces. Les drones iraniens Shahed 136, qui volent à 200 km/h, sont très faciles à repérer par la population à cause de leur moteur à deux temps très bruyant qui leur vaut le surnom de mobylettes.

Signalement d’un drone sur l’application Android єППО. © quick.ua
Signalement d’un drone sur l’application Android єППО. © quick.ua

Signaler un drone devient un jeu d’enfant

Baptisée єППО (ou ePPO), cette nouvelle application permet à toute la population de participer à la défense antiaérienne. Lorsque quelqu'un aperçoit un missile, un drone, un avion, un hélicoptèrehélicoptère ennemi ou encore une explosion, il peut le signaler dans l'application. Il suffit de choisir le type d'appareil, de le viser avec la caméra et d'appuyer sur le bouton rouge. L'information apparaîtra sur les cartes des spécialistes des défenses aériennes, en complément des informations en provenance des radars militaires.

L'application est d'ores et déjà disponible sur Android. Les développeurs travaillent également sur une version pour iPhone, qui devrait sortir dans les prochaines semaines.