Des canons électromagnétiques existent déjà pour disperser les manifestants. © Lance Cpl. Andrew M. Huff, US Marine Corps
Tech

L’armée américaine mise sur les champs de force pour neutraliser des missiles nucléaires

ActualitéClassé sous :Guerre du futur , cyberguerre , ondes milimétriques

Un rapport prospectif publié par le laboratoire de recherche de l'US Air Force envisage plusieurs systèmes basés sur de puissantes technologies électromagnétiques pour neutraliser des drones, ou une attaque de missiles nucléaires.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quand les images de science-fiction deviennent réalité  Imaginez que les combats au sabre laser puissent être réels. Ou que l’hologramme de la princesse Leia prenne vie sous vos yeux. C’est ce que proposent des chercheurs de la Brigham Young University (États-Unis). Ils ont mis au point un système qui s’affranchit de tout écran pour créer des hologrammes animés dans les airs. Des hologrammes visibles de tous les angles. Le tout à partir de particules piégées, mises en mouvement et éclairées par des lasers. (en anglais) © Brigham Young University 

Quels seront les systèmes de défense pour protéger le territoire américain d'une attaque nucléaire en 2060 ? Parmi les pistes imaginées, il y a celle des champs de force. Ceux qui protègent les vaisseaux spatiaux dans les films de science-fiction. Le terme est en tout cas évoqué plusieurs fois dans le rapport Directed Energy Futures 2060 du laboratoire de recherche de l'US Air Force. Ce système défensif pourrait arrêter à la fois une attaque de drones armés, aussi bien que des missiles nucléaires. L'étude prospective décrit plus précisément l'utilisation d'un faisceau d'énergie électromagnétique pointant sa cible. L'appareil pourrait être transporté à bord d'un avion ou bien intégré à un satellite militaire.

Il pourrait également s'agir d'un rayon laser venant détruire le drone, ou bien le brouillage de fréquences radio. Il faut dire que les armes à énergie électromagnétique ne relèvent pas spécialement de la science-fiction. Plus de trente pays en exploitent actuellement. En cours de test, ou bien déjà opérationnelles, elles ont essentiellement pour vocation la neutralisation de drones civils ou militaires.

Ce n’est plus de la science-fiction

Pour le moment, mis à part pour éliminer des drones, les scientifiques sont très loin de pouvoir détruire un véritable missile avec ce genre de technologie. Ce serait d'autant plus difficile à réaliser s'il s'agit d'un missile hypersonique dont la trajectoire est impossible à anticiper. Mais d'ici quarante ans, une telle technologie pourrait bien être au point, alors que les armements anti-drones ne font déjà plus partie du domaine de la science-fiction.

En plus de ces systèmes de champ de force antimissile ou bien pour perturber les drones, le rapport évoque également les armes antiémeutes pour la police et dirigée vers les humains. Ce procédé existe déjà et il porte le nom de Active Denial System (ADS). Les ondes millimétriques cadencées à 95 Ghz du dispositif viennent chauffer la peau des émeutiers se trouvant à proximité à 55 °C. Si on y parvient déjà aujourd'hui, l'arrivée d'un véritable champ de force n'est qu'une question de temps.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !