Tech

PaperFold, le smartphone pliable et adaptatif

ActualitéClassé sous :électronique , smartphone , écran

Le Human Media Lab de la Queen's University, au Canada, vient de présenter un prototype de smartphone pliable qui adapte l'affichage du contenu en fonction de la forme qu'on lui donne. PaperFold est composé de trois écrans E-Ink détachables et combinables selon les besoins.

Mis au point par le Human Media Lab de la Queen’s University (Canada), PaperFold est un prototype de smartphone composé de trois écrans tactiles E-Ink pliables. Ils sont reliés entre eux par des charnières magnétiques qui détectent l’orientation et adaptent l’affichage en conséquence. © Human Media Lab, Queen’s University

En mai 2011, Futura-Sciences avait présenté le concept Paperphone développé par le Human Media Lab de la Queen's University, à Kingston dans l'Ontario. Il s'agissait d'un écran souple basé sur la technologie E-Ink, dont la manipulation permettait de déclencher des commandes sur l'interface. Trois ans plus tard, la même équipe vient de dévoiler un nouveau prototype nommé PaperFold. C'est un smartphone composé de trois écrans tactiles E-Ink pliables (10 x 15 cm pour 5 mm d'épaisseur) reliés entre eux par des charnières magnétiques qui détectent l'orientation et la configuration afin d'adapter l'affichage en conséquence.

PaperFold veut corréler la disposition des écrans à une fonction. Chacun des trois écrans fonctionne indépendamment ou en association, avec une interface et un affichage qui s'adaptent aux configurations et aux contenus. « L'inspiration pour PaperFold est venue de son homonyme : le papier. Typiquement, sur les terminaux mobiles, il faut faire défiler ou zoomer pour voir différentes parties d'un document, tandis que le papier peut être plié, détaché, combiné, ce qui permet de l'utiliser dans de multiples formes parallèles », explique l'équipe du Human Media Lab. Par exemple, si l'on plie PaperFold à la manière d'un ordinateur portable, celui-ci affiche alors un clavier virtuel sur l'écran placé à l'horizontale.

Le concept PaperFold consiste à adapter l’affichage en fonction de la forme et disposition des écrans. Ici, lorsqu’il est plié à la manière d’un ordinateur portable, l’écran horizontal affiche un clavier virtuel. © Human Media Lab, Queen’s University

Le smartphone PaperFold, pliable et optimisé pour Google Maps

Le concept s'avère particulièrement adapté pour la consultation de photos et la cartographie. La démonstration vidéo du PaperFold montre comment l'affichage est modulé en fonction de la disposition des écrans avec l'application Google Maps. Par exemple, l'utilisateur peut étendre la surface d'une carte en installant les trois écrans à plat, comme il le ferait avec une carte en papier.

Plus intéressant encore, si l'on plie les trois écrans pour leur donner une forme convexe, Google Maps passe automatiquement en mode Earth. De même, si on plie les écrans dans une forme en 3D correspondant à celle d'un bâtiment, Google Maps génère un modèle 3D imprimable via l'application SketchUp. Le prototype est pour le moment assez rudimentaire, et ses concepteurs n'avancent aucun plan commercial. En revanche, le PaperFold vient d'être présenté à la conférence CHI 2014 de Toronto, consacrée aux technologies d'interaction Homme-machine.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi