Afin de fournir un traitement par chimiothérapie aux patients plus rapidement, le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni se lance dans un nouvel essai de livraison par drone pour l'île de Wight.


au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    [EN VIDÉO] Un drone médical d'urgence pour sauver des vies Le Rwanda est l’un des pays d’Afrique les plus accidentés. S’y déplacer rapidement est difficile,...

    Certains des médicaments utilisés pour la chimiothérapiechimiothérapie ont une duréedurée de conservation extrêmement courte, parfois seulement 24 heures. Ceci pose des problèmes pour certains hôpitaux isolés lorsqu'ils ne peuvent pas être fabriqués sur place. Pour pallier ce problème, les habitants de l'île de Wight vont bientôt pouvoir bénéficier de la livraison de médicaments de chimiothérapie directement par dronedrone.

    Actuellement, il faut obligatoirement effectuer un aller-retour de quatre heures en voiturevoiture et en ferry pour accéder à la pharmacie hospitalière la plus proche proposant le traitement. C'est le National Health Service (NHS), le système de santé publique britannique, qui a décidé de mettre en place un essai avec un drone de l'entreprise Apian. Les médicaments partiront du Queen Alexandra Hospital à Portsmouth et seront livrés au St Mary's Hospital, le seul hôpital sur cette île de 140.000 habitants.

    Le chemin que devra suivre le drone. © Apian
    Le chemin que devra suivre le drone. © Apian

    Une livraison en seulement 30 minutes

    Grâce à ce drone, qui fonctionnera de manière autonome, la livraison ne nécessitera que 30 minutes, au lieu des quatre heures jusqu'à présent, réduisant par la même occasion la pollution créée par les déplacements. Les docteurs pourront ainsi commander des médicaments pour un traitement le jour même. Il s'inscrit ainsi dans le projet du NHS d'atteindre la neutralité carboneneutralité carbone d'ici 2040.

    L'annonce intervient alors que le NHS célèbre son 74e anniversaire. Les premiers essais sont prévus « dans les prochaines semaines », puis seront étendus au groupement d'hôpitaux de Northumbria, situés dans les comtés de Northumberland et de Tyne and Wear dans le nord de l'Angleterre.