Le Sarvo37 et sa superbe coque en aluminium brossé. © Sarvo Marine
Tech

Ce bateau électrique en aluminium file à 70 nœuds et se recharge en une heure

ActualitéClassé sous :bateau , bateau électrique , Sarvo Marine

Sarvo Marine veut allier élégance et respect de l'environnement avec son bateau à moteur électrique dont la coque en aluminium et le pont en bois synthétique utilisent une majorité de matériaux recyclés.

Le constructeur danois Sarvo Marine a conçu un incroyable bateau de plaisance électrique. Long de 11,3 mètres, le Sarvo37 utilise une coque en aluminium de 6 mm d'épaisseur qui contient 60 % d'aluminium recyclé. Selon le constructeur, ce matériau nécessite un entretien moindre que celui d'une coque en fibre de verre tout en étant plus résistant. Le pont est fait d'un bois synthétique fabriqué à partir d'un plastique contenant 80 % de matériaux recyclés, dont du plastique extrait de l'océan.

Sarvo a travaillé le profil de la coque en s'inspirant des anciens dragueurs de mines danois, avec une proue en V acérée pour fendre les vagues à basse vitesse et une proue plane pour glisser à plus vive allure.

Le profil de la coque en aluminium du Sarvo37 est inspiré des anciens dragueurs de mines danois. © Sarvo Marine

Une moteur électrique digne d’une supercar

Le groupe motopropulseur du bateau électrique a été conçu par l'ancien responsable de la propulsion électrique chez le constructeur de supercar Koenigsegg Automotive. La répartition des masses, et en particulier l'emplacement de la batterie de 350 kWh, ont été soigneusement étudiés pour optimiser les performances et la maniabilité. L'hélice est semi-immergée afin de favoriser l'accélération et la vitesse.

Le moteur électrique développe 1.280 chevaux et peut propulser le navire jusqu'à 70 nœuds soit 130 km/h. En naviguant à une vitesse bien plus modérée comprise entre 10 et 20 nœuds (entre 18,5 et 37 km/h), on pourra parcourir entre 70 et 100 miles nautiques (entre 130 et 185 km). Sarvo Marine a prévu une batterie auxiliaire de secours, histoire de ne pas devoir rentrer à la rame en cas de panne. Le constructeur annonce un temps de charge d'à peine une heure avec un système de charge rapide 360 kW. Sarvo n'a pas encore communiqué sur le prix de cette superbe embarcation, mais nul doute qu'il sera stratosphérique. Le premier exemplaire doit être mis à l'eau en mai.

Sarvo37. © Sarvo Marine
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !