Signal est la messagerie préférée d'Edward Snowden, le lanceur d'alerte. © Antonio Cansino, Pixabay

Tech

Protection de la vie privée : Signal propose un outil pour flouter les visages

ActualitéClassé sous :App , signal , Applications iOS

-

Pour protéger la vie privée des utilisateurs mais aussi des personnes que l'on peut prendre en photo dans la rue, l'application de messagerie Signal propose une fonction de floutage des visages. C'est automatique, et tout se passe sur le smartphone. 

« 2020 est une très bonne année pour se couvrir le visage. » C'est par cette punchline que l’éditeur de Signal annonce qu'il propose désormais une fonction de floutage des visages. Concurrente de Telegram ou Whatsapp, cette application de messagerie chiffrée a vu son nombre de téléchargements exploser depuis le début des manifestations aux États-Unis contre les violences policières.

Les utilisateurs savent que leurs échanges sont protégés et cryptés de bout en bout, et pour aller plus loin, Signal a donc choisi de renforcer leur vie privée en offrant la possibilité de flouter les visages lorsqu'ils échangent des photos. Dans la barre d'outils, on distingue une nouvelle icône « Blur faces » et en appuyant dessus, l’application floute tous les visages présents sur l'image. Et si l'opération automatique est imparfaite, il est possible de flouter le ou les visages manuellement.

En appuyant sur ce nouveau bouton, l'application floute automatiquement tous les visages. © Signal

Le floutage s'effectue sur le smartphone, et non sur des serveurs

Signal précise que cette opération de floutage s'effectue sur le smartphone, et qu'aucune donnée n'est envoyée sur des serveurs. Par ailleurs, cet outil peut aussi être utilisé pour flouter d'autres zones de la photo, comme une adresse ou une plaque d'immatriculation.

Par cet outil, disponible sur iOS et Android, Signal souhaite aussi cibler les journalistes et autres lanceurs d'alertes qui partagent des vidéos et des photos de manifestations ou de scènes publiques sans flouter les visages, exposant les personnes à d'éventuelles poursuites ou pressions. On pense aussi aux enseignants qui, depuis le confinement, échangent des photos avec les parents et le floutage des visages des enfants est aussi important.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !