Attendre jusqu’à Noël, ce n’est pas toujours facile pour les plus impatients. Petits ou grands. Heureusement, il y a le calendrier de l’Avent. Mais d’où donc nous vient cette très agréable tradition ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 choses étonnantes sur le sapin de Noël Chaque année, 22% des foyers français achètent un sapin de Noël, dont 95% sont des sapins natunull

Derrière ses cases se sont longtemps cachés de délicieux chocolats. Parfois, de petits cadeaux. Depuis quelques années, des sachets de thé, des produits cosmétiques ou même des bouteilles de bière. Le calendrier de l'Avent s'est diversifié. Mais savez-vous seulement d'où nous vient cette sympathique tradition ?

Notez d'abord que l'on écrit bien « calendrier de l'Avent » et non, « calendrier de l'avant ». Car il s'agit là, non pas seulement de désigner la période qui arrive « avant » Noël, mais bien le début de l'année liturgique. Le temps d'attente avant la naissance du Christ. Le terme Avent nous vient ainsi du latin adventus qui signifie « avènement ». Il a été adopté sous le règne du pape Grégoire, au VIe siècle, pour désigner la période qui commence exactement le quatrième dimanche avant la date anniversaire de la Nativité.

Dans la tradition allemande, le calendrier de l’Avent s’accompagne d’une couronne composée de quatre bougies que l’on allume, l’une après l’autre, chaque dimanche précédent Noël. © hraska, Adobe Stock
Dans la tradition allemande, le calendrier de l’Avent s’accompagne d’une couronne composée de quatre bougies que l’on allume, l’une après l’autre, chaque dimanche précédent Noël. © hraska, Adobe Stock

Une tradition d’origine allemande

Mais revenons à notre calendrier de l'Avent. Les historienshistoriens situent son « invention » du côté de l'Allemagne. Au XIXe siècle, il était en effet de coutume, dans les familles protestantes, de distribuer aux enfants, chaque matin du mois de décembre, des images pieuses. En ayant pris soin de choisir de belles illustrations et des décorationsdécorations en relief ou avec de la dentelle. Pour se préparer joliment à « l'avènement », comprenez, à la naissance du Christ.

Ce n'est pourtant qu'au début du XXe siècle que le calendrier de l'Avent tel que nous le connaissons fait son apparition. C'est l'idée d'un éditeur installé à Munich, toujours en Allemagne. En 1908, il invente un calendrier en carton composé des fameuses images saintes. Accompagnées de petites phrases tirées de l'Évangile. Mais il faut attendre 1920 pour que les petites fenêtresfenêtres à ouvrir pour les découvrir fassent leur apparition. Des petites fenêtres qui peu à peu vont cacher des figurines à la place de simples images.

Et les chocolats, alors ? Ils n'entrent en scène qu'en 1958. Toujours avec le même objectif : matérialiser le temps qu'il reste avant Noël -- la notion de temporalité est souvent difficile à appréhender pour les jeunes enfants auxquels les calendriers de l'Avent étaient destinés à l'origine -- et apprendre la patience en n'autorisant l'ouverture que d'une seule case par jour.