Bien que le phénomène de décohérence nous indique la frontière entre les deux mondes, il ne donne aucune réponse satisfaisante aux multiples interrogations qui s'en suivent. Nous avons besoin de logique et de rationalité pour élaborer la structure de la matièrematière. Comment alors poser des bases solidessolides sur un monde si flou en apparence ?

Image du site Futura Sciences

Quand l'essence même de la matière nous échappe sans cesse comme un vaguevague mirage éthérique, il est facile de sombrer dans l'irrationalité ou les pseudosciences, ce qui au bout du compte nous éloigne de la vérité.

Il est plus logique d'admettre que nous ne disposons pas encore de toutes les données du problème, nous avons de bons outils avec la théorie quantique, et son exactitude fut maintes fois vérifiée avec succès. Mais elle n'explique pas le pourquoi des choses... juste le comment.

Si notre monde semble aussi réel c'est uniquement une question d'échelle. Transposons un atomeatome à la taille d'une maison et son noyau serait de la grosseur d'une tête d'épingle ! Il est donc composé presque uniquement de vide, et du vide non localisé en plus. La compréhension du monde viendra sans doute d'un nouveau concept qui ralliera ondes et corpusculescorpuscules sous une même bannière.

Je terminerai par une citation : « Les progrès de la science s'obtiennent souvent par la remise en question de dogmes qui semblent solidement établis... ».