Sciences

L'importance historique de Zeugma

Dossier - Archéologie : Zeugma les richesses d'un passé englouti
DossierClassé sous :archéologie , zeugma , fouilles

-

La mission de sauvetage de Zeugma-Moyenne Vallée de l'Euphrate a été mise en place lorsque la communauté scientifique apprit l'existence d'un projet de barrage à Birecik. Lors des fouilles, les surprises furent spectaculaires...

  
DossiersArchéologie : Zeugma les richesses d'un passé englouti
 

Avant de s'appeler Zeugma, « le pont », « le lien », en grec, le site s'appelait Séleucie. Jusqu'à la fin du IIe siècle après J.-C., la ville de Zeugma fut une ville frontière de l'Empire romain face aux redoutés Parthes.

Fouilles de l'habitat à Apamée de l'Euphrate, Justine Gaborit (mission Zeugma). © Catherine Reynal, tous droits réservés

L'étude du site de Zeugma nous apprend que les colons grecs pouvaient également s'adapter à une configuration de terrain beaucoup plus mouvementée. Le site de Séleucie (nom hellénistique)-Zeugma, en effet, est situé sur une série de collines séparées par des vallons perpendiculaires au fleuve.

Le site de Zeugma vu d'Apamée. © Stéphane Compoint (Corbis Sigma) - Toute reproduction interdite

Et Séleucie prit le nom de Zeugma « le pont »L'histoire de la ville nous est connue grâce aux textes anciens : nous savons qu'elle a été fondée au début du IIIe s. av. J.-C. par Séleucos Ier Nicator. Le site qui s'appelait alors Séleucie, prit par la suite le nom de Zeugma, « le pont », « le lien » en grec, en raison de la présence d'un pont de bateaux qui assurait le passage de l'Euphrate à cet endroit vers la province mésopotamienne d'Osrhoène, sur la rive gauche du fleuve. Par la suite, les sources anciennes mentionnent fréquemment Zeugma : la ville, par exemple, a vu Antiochos III accueillir sa fiancée Laodicè du Pont en 222 av. J.-C. En 53 av. J.-C., Crassus y franchit l'Euphrate avant d'être battu à Carrhes. Il semble que la ville de Zeugma fut incorporée dans la province romaine de Syrie vers 31 av. J.-C.Zeugma, une ville frontière de l'Empire romainElle devint alors une ville riche puisque c'est là que les marchands qui apportaient les produits de l'Orient s'acquittaient des droits de douane. À cela, il faut ajouter qu'une légion romaine, la legio IIII Scythica, stationna à Zeugma qui fut, jusqu'à la fin du IIe siècle ap. J.-C. une ville frontière de l'Empire romain, face aux redoutés Parthes. Descendants des colons grecs, indigènes et romains devaient se côtoyer à Zeugma pour élaborer une civilisation matérielle originale que les fouilles nous permettent de mieux cerner depuis quelques années. Au VIe siècle ap. J.-C., c'est encore une ville suffisamment importante pour se voir dotée par Justinien d'importantes fortifications.Finalement, nous savons qu'elle était encore, au XIe siècle, le siège d'un évêché jacobite. Zeugma, contrairement à Apamée, eut donc une existence très longue, de près de treize siècles.