Sciences

L'évolution urbaine de Zeugma

Dossier - Archéologie : Zeugma les richesses d'un passé englouti
DossierClassé sous :archéologie , zeugma , fouilles

-

La mission de sauvetage de Zeugma-Moyenne Vallée de l'Euphrate a été mise en place lorsque la communauté scientifique apprit l'existence d'un projet de barrage à Birecik. Lors des fouilles, les surprises furent spectaculaires...

  
DossiersArchéologie : Zeugma les richesses d'un passé englouti
 

La ville n'était guère plus qu'une petite agglomération de soldats regroupée autour de son fortin contrôlant le passage de l'Euphrate. Rapidement, Zeugma couvrit une superficie de près de 140 hectares, soit plus du double de Pompéi.

Mosaïque de Zeugma, probablement en rapport avec le bain. © Dossema, Wikimedia commons, CC 4.0

L'évolution urbaine de Zeugma explique que les niveaux les plus anciens de la ville, qui correspondent à l'époque hellénistique ont été très difficiles à étudier : ils étaient enfouis sous 10 mètres de colluvions et de couches archéologiques. Pourtant, les quelques sondages qui nous ont permis de les atteindre, nous montrent que nous avons, dès cette époque, une organisation complètement différente de celle que l'on a pu déterminer à Apamée. Un système de terrasses paraît avoir été installé vers l'extrémité ouest du site, au pied d'une colline à la situation stratégique, dominant à la fois le vallon par lequel la grande route venant de l'Ouest et de la Méditerranée débouchait sur le fleuve, et la vallée de l'Euphrate. Il se pourrait donc que peu de temps après sa fondation, Séleucie ne fût guère plus qu'une petite agglomération de soldats regroupée autour de son fortin contrôlant le passage de l'Euphrate.

Zeugma, une superficie double de celle de Pompéi

Les sondages conduits sur toute la partie inférieure du site, qui devait être rapidement immergée, ont, d'autre part, permis de suivre son extension. Il semble que la ville se soit développée assez rapidement en s'étendant vers l'Est, jusqu'à couvrir une superficie de près de 140 ha, soit plus du double de celle de Pompéi.

Une stèle funéraire de Zeugma. © Stéphane Compoint (Corbis Sigma) - Toute reproduction interdite

Les nécropoles constituent d'excellents indicateurs de l'étendue d'un site urbain puisqu'elles se situent toujours en périphérie. C'est ainsi qu'elles nous sont d'un précieux secours à Séleucie-Zeugma. Elles marquent, dans leur plus grande extension, quelle fut la superficie de la ville à son apogée. Pourtant, des tombes du début de l'empire romain ont été retrouvées, en plein cœur de la ville, réutilisées dans des maisons. Elles attestent qu'au Ier siècle ap. J.-C. l'extension de la ville était moindre.

Vue sur une des maisons romaines de Zeugma ayant réoccupé une nécropole rupestre installée dans la falaise. © Catherine Abadie Reynal (Mission Zeugma) - Toute reproduction interdite

L'urbanisme de Zeugma, contrairement à celui d'Apamée, est donc évolutif : l'orientation des maisons et le tracé des rues ont changé entre l'époque hellénistique et l'époque romaine ; la superficie de l'établissement ne fut pas fixée une fois pour toutes lors de sa création mais évolua au fil des siècles.