Cela vous intéressera aussi

EDRS, acronyme d'European Data Relay Satellite System, est le système européen de relais de données par satellite, ou autoroute de l'information spatiale (SpaceDataHighway) développé dans le cadre d'un partenariat public-privé entre l'Agence spatiale européenneAgence spatiale européenne et Airbus. Cette autoroute de l'information a été mise en service fin 2016.

Ce système, unique en son genre, sert de relais de données bidirectionnel à large bandelarge bande entre des satellites d'observation de la Terreobservation de la Terre en orbiteorbite basse, la Station spatiale internationaleStation spatiale internationale, des aéronefsaéronefs, avec ou sans pilote et le segment sol associé.

Voir aussi

L'autoroute spatiale européenne de l'information mise en service

Avec un taux de transfert de 1,8 Gigabit par seconde et une capacité à relayer jusqu'à 40 téraoctets par jour de données en temps quasi-réel, cette autoroute de l'information améliore très significativement les temps de transfert (plusieurs heures avec les systèmes traditionnels) et triple la quantité de données images et vidéos transmises par des satellites d'observation de la Terre.

Deux EDRS en orbite, un troisième d'ici 2025

Pour fonctionner, ce système utilise plusieurs nœudsnœuds de communication laserlaser (les EDRS) embarqués à bord de satellites en orbite géostationnaire. Actuellement, deux de ces charges utiles sont en orbite. On compte EDRS-A, lancé à bord du satellite Eutelsat 9B en janvier 2016 et EDRS-C. Ce dernier a pris place à bord du satellite Hylas 3 mis en poste en août 2019. Mais EDRS-C a été mis en service seulement en juillet 2020. Le prochain nœud de communication, EDRS-D, sera lancé d'ici 2025 à bord d'un satellite de télécommunications japonais de SKY Perfect JSAT. Ce troisième nœud de communication doit être positionné au-dessus de la région Asie-Pacifique. EDRS-D permettra d'augmenter significativement les capacités de communication du système et d'étendre largement sa couverture.