Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu’est-ce que la théorie de l’évolution de Charles Darwin ? Charles Darwin propose un mécanisme pour expliquer l’évolution des espèces au fil du temps : lnull

Un microscopemicroscope ayant appartenu à Charles Darwin a été adjugé pour 598.500 livres (plus de 700.000 euros) chez Christie's, lors de sa récente vente Valuable Books & Manuscripts. Une somme inédite pour un objet scientifique datant du XIXe siècle.

Cet instrument a été conçu par Charles Gould pour la société Cary vers 1825. Sa date de fabrication coïncide avec la période à laquelle Charles DarwinCharles Darwin se consacrait à l'étude des zoophytes et des organismes tels que le corailcorail ou l'anémone de mer

Voir aussi

Notre dossier - Darwin et les fossiles : histoire d'une réconciliation

D'après Christie's, c'est l'un des six microscopes associés au naturaliste britannique qui existent encore. L'un d'entre eux est notamment conservé à Down House, l'ancienne maison de famille de Darwin où il a travaillé sur sa fameuse théorie de la sélection naturelle. C'est toutefois le seul microscope ayant appartenu au naturaliste et paléontologuepaléontologue anglais à être jamais apparu sur le marché. 

    View this post on Instagram           A post shared by Christie's (@christiesinc)

La maison d'enchères l'avait estimé entre 250.000 et 350.000 livres (entre 295.690 et 413.970 euros). Il s'est toutefois envolé à 598.500 livres (soit 702.041 euros).

Voir aussi

Notre dossier : Darwin, dessine moi les hommes

« Le microscope de la famille de Charles Darwin a atteint un prix record pour un microscope du XIXe siècle aux enchères, et nous tenons à remercier la famille Darwin d'avoir confié à Christie's cette pièce extrêmement importante dans l'histoire scientifique », a déclaré James Hyslop, chef de département Scientific Instruments, Globes & Natural History chez Christie's.

Le microscope est passé sous le marteau dans le cadre de la vente Valuable Books & Manuscripts. Cet événement a rapporté près de 4 millions de livres à la maison d'enchères (environ 4,7 millions d'euros).