Étrangeté du vivant : cette anémone de mer mange des fourmis

Classé sous :animaux aquatiques , insecte , anémone

Malgré leur apparence et leur mode de vie fixe qui rappellent les plantes, les anémones de mer sont des animaux. Elles appartiennent à l'embranchement des cnidaires et sont donc des cousines éloignées des méduses et des corauxMetridium farcimen est une grande anémone qui ressemble un peu à un chou-fleur : son pied est long et épais, et ses bras blancs forment une couronne duveteuse à son sommet. C'est avec ses bras que l'anémone capture ses proies et les fourre dans sa bouche.

Une étude récente fait le bilan des repas préférés de Metridium farcimen. Au menu, fourmis et autres invertébrés. Les scientifiques de l'Université de Buffalo aux États-Unis se sont intéressés à l'ADN contenu dans l'intestin de cette anémone qui vit dans les eaux de l'archipel San Juan, au large de l'état de Washington. Metridium farcimen se révèle être une prédatrice vorace ! Les scientifiques ont trouvé des traces de crustacés, dont des crabes et des coquillages, mais aussi des copépodes et... des insectes. Surpris de trouver des animaux non marins, notamment la fourmi Lasius pallitarsis, dans les entrailles d'une anénome de mer, les scientifiques ont cherché une explication.

Ils ont réalisé leur expérience au mois d'août, alors que les Lasius pallitarsis sont en pleine période d'accouplement. « Elles produisent des reines ailées et des faux bourdons, qui s'accouplent et forment de nouvelles colonies. Leur vol n'est pas très puissant et le vent peut les pousser potentiellement dans l'eau », explique Christopher Wells, premier auteur de l'étude.

Metridium farcimen ne se gêne pas pour se nourrir de ces proies faciles, qui constituent jusqu'à 10 % de son alimentation à cette période. Elle se régale parfois d'araignées qui sont malencontreusement tombées dans l'eau.

Un specimen de Metridium farcimen. © Christopher Wells
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Chroniques du plancton : l'extraordinaire double vie des animaux marins  Oursins, crabes, crevettes, méduses ou encore anémones de mer ne ressemblent pas à leurs parents quand ils sortent de l'œuf. Ce sont des larves, minuscules, qui se mêlent au plancton, cet ensemble d'organismes dérivant au gré des courants. Leurs formes, leurs couleurs et leurs reflets évoquent des créatures extraterrestres. C'est à un voyage dans ce monde étrange que nous convie Christian Sardet, directeur de recherche au CNRS, avec sa superbe collection Chroniques du plancton.